Jean Paul II « nous a guidés sur le chemin de la souffrance »

Messe du cardinal Dziwisz pour les trente ans de son élection

| 1483 clics


ROME, Vendredi 17 octobre 2008 (ZENIT.org) - Jean Paul II « nous a guidés sur le chemin de la souffrance », a souligné le cardinal Stanislaw Dziwisz, archevêque de Cracovie et pendant 39 ans secrétaire particulier de Jean Paul II, lors de la messe qu'il a célébrée jeudi en souvenir du pape polonais en la Basilique Saint-Pierre au Vatican.

Jean Paul II, a dit le cardinal, lors du trentième anniversaire de l'élection de Karol Wojtyla au Siège de Pierre, « a montré, durant les dernières années de sa vie, la valeur de la souffrance dans la vie d'un homme, en annonçant l'Evangile aussi depuis son lit de souffrance ».

« Sur son Chemin de Croix, il a reçu de Dieu la force de nous montrer que la souffrance a une vraie valeur salvifique », a-t-il poursuivi.

S'adressant aux centaines de fidèles présents à la messe, surtout des Polonais, le cardinal Dziwisz a rappelé que le pape Jean Paul II « a ouvert le chemin de la Miséricorde Divine » au monde car « plus le monde deviendra divin, plus il sera humain ».

Karol Wojtyla, a-t-il ajouté, « a fait confiance aux jeunes, et a obtenu leur confiance en retour » ; il a été pour eux « un grand éducateur » et « en ces jeunes il a vu non seulement les bâtisseurs d'un avenir meilleur, mais avant tout une force capable de défendre tant de valeurs fondamentales ».

« Le pape, a ajouté le cardinal Dziwisz, s'est engagé dans l'édification d'une civilisation de la vie et de l'amour, en réponse aux desseins d'un monde qui se base sur la civilisation de la peur, de la mort et de la haine ».

L'archevêque de Cracovie a également rappelé son engagement constant auprès « des souffrants et des faibles ».

« La rencontre du pape mourant a libéré beaucoup de personnes de la peur de la mort, a-t-il conclu. Nous ne devons pas éprouver de l'admiration pour lui, mais avoir envie de prendre exemple sur sa manière d'aimer le Christ ».