JMJ de Rio en 2013: les préparatifs tournent à plein régime

100 000 jeunes ont accueilli la Croix des JMJ, annonce le card. Rylko

| 1953 clics

ROME, jeudi 22 décembre 2011 (ZENIT.org).-  “Allez et de toutes les nations faites des disciples”, sera le thème des prochaines Journées mondiales de la Jeunesse, à Rio de Janeiro du 23 au 28 juillet 2013. Le temps presse déjà pour l’organisation de cette rencontre, anticipée d’un an pour ne pas coïncider avec la Coupe du monde de football.

Le cardinal Stanislas Rylko, président du Conseil pontifical pour les laïcs, fait le point sur les préparatifs, au micro de Radio Vatican :

Comment avez-vous choisi les dates des futures JMJ ?

Les JMJ de Rio de Janeiro inaugureront une série d’importants évènements internationaux hébergés au Brésil dans les prochaines années : la Coupe du monde de football (2014) et les jeux olympiques (2016). Ce qui implique de notre part une certaine responsabilité, parce que les JMJ seront le premier de ces grands rendez-vous : elles seront une sorte de ‘précurseur’. Pour le choix de la date des Journées Mondiales de la Jeunesse, il a donc fallu tenir compte de ces circonstances. C’est de là qu’est née la décision de revenir au rythme biennal, par lequel les rencontres mondiales des jeunes avec le pape ont commencé. Le rythme biennal n’est donc pas une nouveauté. Evidemment, ce choix nous impose des étapes préparatoires plus serrées et intenses, que ce soit au niveau organisation-logistique ou pastoral. En effet, le Comité organisateur de Rio est déjà en train de travailler à plein régime.

A ce sujet, qu’est-ce qu’a rapporté le Comité local, qui était à Rome la semaine dernière ?

Mardi dernier, nous avons eu la première rencontre avec le Comité organisateur brésilien guidé par l’archevêque métropolitain de Rio, Mgr Orani João Tempesta. Nous avons pu apprécier leurs initiatives tant au niveau logistique que pastoral. La recherche de lieux adaptés pour les grandes célébrations avec le pape, pour les catéchèses, et même pour héberger les jeunes, est déjà en cours. On peut souligner d’ailleurs la grande disponibilité des autorités civiles brésiliennes pour répondre aux nécessités de l’organisation. Au niveau pastoral, le pèlerinage de la Croix des JMJ a commencé. Elle a reçu partout un accueil extraordinaire : par exemple, à San Paolo, 100 000 jeunes se sont rassemblés pour l’accueillir... Toute l’Eglise du Brésil vit désormais avec grande joie et enthousiasme cette très belle aventure dont les jeunes sont les protagonistes indiscutables.

Pour Benoît XVI, les JMJ de Rio de Janeiro seront les 4e après Cologne, Sydney et Madrid. Pour cette rencontre, il a choisi le thème “Allez et de toutes les nations faites des disciples”. Y a-t-il un fil rouge qui relie ce thème aux JMJ passées ?

Le thème choisi par Benoît XVI exprime très bien ce qui constitue l’essence même des JMJ. En ses trente ans d’histoire, les JMJ ont montré qu’elles étaient un instrument providentiel et d’efficacité extraordinaire pour l’évangélisation du monde des jeunes. Les nombreux témoignages venant des jeunes ou des pasteurs le confirment... En outre, le thème des JMJ de Rio s’intègre dans le grand projet de la “mission continentale” lancé par l’Eglise latino-américaine. Et toute l’Eglise est tournée, pleine d’attente, vers la rencontre de Rio. Il faut dire en plus que Rio de Janeiro, avec ses beautés naturelles, sera certainement un cadre magnifique pour la prochaine rencontre des jeunes avec le successeur de Pierre.


Traduit de l’italien par Anne Kurian