Jordanie : marche silencieuse pour les évêques d'Alep

Initiative des Eglises jordaniennes

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 493 clics

Les évêques et les représentants des Eglises en Jordanie ont appelé à une « marche aux flambeaux silencieuse », le 21 mai dernier, en faveur des deux évêques syriens enlevés un mois plus tôt, le 22 avril 2013.

Ils expliquent le sens de leur démarche dans une déclaration : plus d'un mois après l’enlèvement de Paul Yazigi, de l'Eglise grecque orthodoxe et Mar Gregorios Yohanna Ibrahim, de l'Eglise syriaque orthodoxe, ainsi que d'autres prêtres de Syrie, les évêques et les représentants des Églises de Jordanie expriment « leur condamnation » de l'enlèvement, un évènement « inacceptable », qui « soulève des préoccupations non seulement pour leur vie », pour « le moral du peuple syrien », en particulier des paroissiens des deux évêques.

Yohanna Ibrahim et Paul Yaziji « sont connus pour leur grande connaissance, leur amour de leur citoyenneté et leur leadership spirituel modéré », rappelle la note, qui estime que cet enlèvement touche « deux des plus importantes figures arabes chrétiennes de notre temps ».

Les Eglises en Jordanie souhaitent « que cette marche aux flambeaux silencieuse, ainsi que les prières et les appels, adoucissent les cœurs et provoquent le retour sain et sauf des évêques estimés ».

Elles expriment leur « solidarité » avec le patriarcat grec-orthodoxe et avec l'Eglise syriaque orthodoxe et appellent à la prière en union avec « les deux Églises sœurs » et « toutes les Eglises du monde », dont les dirigeants « n’ont jamais cessé de faire appel à toutes les personnes de conscience et de bonne volonté », pour la libération des évêques.

Appelant à « la solidarité fraternelle et l'unité nationale parmi les adeptes de l'islam et du christianisme » au Moyen Orient, les chefs et les représentants des Eglises réaffirment le « rôle éminent » des chrétiens arabes « aux côtés de leurs frères musulmans » : « Les chrétiens arabes sont une partie intégrante de la civilisation arabo-islamique, et nous devons tous travailler pour maintenir la promotion de la présence chrétienne et réduire leur immigration », écrivent-ils.

Ils prient pour le rétablissement de « la tranquillité et la stabilité de la chère Syrie » et pour « la grâce de la sécurité, la stabilité et l'unité nationale » de la Jordanie, appelant enfin « au respect des lieux saints en Palestine, en particulier à Jérusalem-Est ».