Jordanie : Mgr Lahham vicaire du Patriarcat latin de Jérusalem

Il était jusquici archevêque de Tunis

| 1342 clics

ROME, jeudi 19 janvier 2012 (ZENIT.org) – Benoît XVI a nommé, ce jeudi 19 janvier, comme nouvel auxiliaire et vicaire du Patriarcat latin de Jérusalem pour la Jordanie, Mgr Maroun Elias Lahham, 63 ans, qui était archevêque de Tunis depuis le 22 mai 2010.

Il succède à Mgr Salim Sayegh qui a renoncé à cette charge ayant atteint la limite d’âge pour l’exercice de la charge pastorale d’évêque, en conformité avec l’article 441 du code de droit canonique.

Mgr Maroun Elias Lahham est un enfant du pays : il est en effet né à Irbed, en Jordanie, le 20 juillet 1948. Le Saint-Siège et le Patriarcat latin publient des éléments biographiques dont voici l’essentiel.

De 1961 à 1972, le nouveau vicaire patriarcal a complété sa formation philosophique et théologique au Séminaire patriarcal latin de Beit Jala, près de Bethléme, où il a obtenu un baccalauréat en philosophie et en théologie.

Il a été ordonné prêtre en 1972 à Jérusalem, par Mgr Jacques Beltritti. Il a ensuite exercé son ministère comme  vicaire de la paroisse du Christ-Roi, à Misdar (Amman) puis de la paroisse de Fuheis.

De 1976 à 1979, il a été prêtre « fidei donum » à Dubaï, dans leÉmirats arabes Unis, où il a servi avec Mgr Gremoli OFM Cap. pendant trois ans, les différentes communautés chrétiennes, dans leurs différentes langues.

De retour dans sa patrie, il a été vicaire à la paroisse du Christ-Roi, à Misdar, Amman, puis curé à Madaba.

De 1988 à 1992, il a étudié à Rome, obtenant un doctorat en théologie pastorale et en catéchèse à l'Université Pontificale du Latran avec une thèse intitulée : "Catéchèse des adultes dans le Patriarcat latin de Jérusalem".

À son retour à Jérusalem, il a été nommé directeur général des Ecoles Patriarcat latin (1992-1994).

De 1994 jusqu'à sa nomination comme évêque, il a été Recteur du Séminaire patriarcal de Beit Jala. Simultanément, il a enseigné la catéchèse et la théologie pastorale au séminaire de Beit Jala, au séminaire salésien de Crémisan et celui de la Custodie de Terre Sainte à Jérusalem.

Le 8 Septembre 2005, il fut nommé évêque de Tunis, puis archevêque en 2010, un service qu’il a continué à rendre jusqu’à aujourd’hui.

Mgr Maroun a écrit et traduit beaucoup de livres et d’articles et organisé plusieurs conférences sur les thèmes suivants: la catéchèse des adultes, la spiritualité chrétienne, la paix en Terre Sainte, l'importance de Jérusalem pour les trois religions monothéistes, le dialogue interreligieux, la Lectio Divina, les sacrements, l'anthropologie chrétienne, l'histoire du Patriarcat Latin ...

Dans une lettre adressée à Mgr Maroun, l'Assemblée des Ordinaires catholiques de Terre Sainte écrit : « Nous nous réjouissons pour le choix du Saint Père, et nous partageons la joie du peuple de Dieu qui vous sera confié. Votre personne est connue et nous vous manifestons toute notre estime. »

Ils ont une pensée pour l’Eglise de Tunis : « Nous pouvons imaginer votre état d’âme en ce moment où l’obéissance vous demande le sacrifice du détachement d’un pays et d’un peuple, que vous avez appris à aimer et qui vous ont aimé. Notre prière vous accompagnera. »

Anita Bourdin