Journalistes catholiques: "Une minute de paroles pour la paix"

Une initiative de l'Union catholique de la presse italienne

| 976 clics

CITE DU VATICAN, Vendredi 28 mars 2003 (ZENIT.org) - Responsabilité et Paix: ce sont les deux mots qui reviennent le plus souvent dans l'appel des journalistes italiens et étrangers ayant adhéré à l'initiative "Une minute de paroles pour la paix" de l'Union catholique de la presse italienne (UCSI), indique Misna.



"Nous sommes des journalistes de différentes confessions, réunis pour invoquer de Dieu le grand don de la paix entre tous les peuples et au sein de chaque nation" lit-on dans le communiqué diffusé par l'UCSI.

"En tant que journalistes, nous sommes souvent témoins directs des blessures, des larmes, des catastrophes et des massacres que les conflits infligent aux populations" lit-on encore dans l'appel; "mais nous sommes également témoins d'un espoir qui provient du plus profond des consciences des peuples de tout continent, en particulier des nouvelles générations, afin que les institutions internationales, les systèmes politiques, les grandes agences culturelles et les organes d'information de la planète coopèrent à la construction de l'unité du genre humain".

Les journalistes d'"une minute de paroles pour la paix", après avoir exprimé leur opposition à la guerre en cours contre l'Iraq, se sont interrogés sur leurs responsabilités, reconnaissant "ne jamais avoir veillé avec la nécessaire attention critique à faire de nos paroles des signes de paix".

Et ce n'est pas tout: la responsabilité du rôle social des journalistes au service de la paix, indique le document, a fait défaut quand on a sombré dans "l'omission, la résignation, l'indifférence, la renonciation à l'esprit critique et la sous-évaluation de la valeur historique de la volonté de paix".

L'appel se termine avec un engagement de la part des journalistes adhérants à employer la parole comme instrument de paix, parce que les paroles de haine sont en elles-mêmes "la mort de toute communication".
(c) Misna