« Journée de la charité du pape » : Le « Merci » de Benoît XVI

Le pape exprime sa gratitude aux catholiques italiens

| 400 clics

ROME, Dimanche 25 juin 2006 (ZENIT.org) – Benoît XVI exprime sa gratitude aux catholiques italiens.



Le pape a en effet rappelé que le dimanche qui précède la solennité des saints apôtres Pierre et Paul, saint patrons de l’Eglise de Rome qui fut le lieu de leur martyre et qui conserve leurs tombes, est en effet pour l’Eglise qui est en Italie la « Journée de la charité du pape ».

Aux messes de ce dimanche les collectes sont consacrées à aider le pape dans ses œuvres de charité.

« Je remercie de tout cœur la communauté ecclésiale italienne pour ses prières et pour le soutien qu’elle offre à mon ministère de Successeur de Pierre, appelé à servir tout le Peuple de Dieu », disait Benoît XVI.

La « charité du pape » est spécialement gérée par le conseil pontifical Cor Unum qui a recueilli et distribué en 2004 plus de 2,5 millions de dollars.

Ce conseil pontifical Cor Unum « pour la promotion humaine et chrétienne » a été fondé par le pape Paul VI par la Lettre Pontificale « Amoris officio » du 15 juillet 1971.

Cor Unum « exprime la sollicitude de l'Église catholique envers les nécessiteux, afin que soit favorisée la fraternité humaine et que se manifeste la charité du Christ », selon les termes de la Constitution Apostolique « Pastor Bonus » de 1988 (art. 145).

Les objectifs de ce conseil pontifical sont « d’être l’instrument d’exécution du Souverain Pontife lorsqu’il croit opportun d'entreprendre des initiatives spéciales humanitaires à l’occasion de catastrophes, aussi bien que dans le domaine de la promotion humaine intégrale; promouvoir la catéchèse de la Charité et stimuler les fidèles afin qu'ils donnent un témoignage tangible de charité évangélique; favoriser et coordonner les initiatives des institutions catholiques, moyennant un échange d'informations et un esprit de collaboration fraternelle, afin de promouvoir le développement intégral ».

En 1984 le pape Jean-Paul II a créé la « Fondation Jean-Paul II pour le Sahel » pour la lutte contre la désertification, et en 1992, la « Fondation Populorum Progressio » au service des populations indigènes et métissées, afro-américaines et paysannes d’Amérique Latine et des Caraïbes. Le pape a confié les deux institutions au Conseil pontifical Cor Unum, précise la page en ligne du dicastère.