Journée de la mémoire : "La haine ne prévaudra pas"

Condamnation de l'outrage aux victimes de la shoah à Rome

Rome, (Zenit.org) Rédaction | 326 clics

« Ceux qui sèment la haine ne réussiront pas à prévaloir sur les constructeurs de paix » : c'est la certitude de nombreuses voix condamnant le geste d’outrage contre la communauté juive commis dimanche, veille de la Journée mémoire de l’holocauste (27 janvier), à Rome.

Des têtes de porc ont été envoyées à la synagogue de Rome, à l’ambassade d’Israël et au Musée historique du Trastevere, où avait lieu une exposition sur la shoah : « Un incident intolérable et brutal », a commenté le ministère des affaires étrangères israélien.

Le père Walter Insero, porte-parole du Vicariat de Rome, condamne ce geste « d’autant plus grave qu’il a été commis à la veille de la Journée de la Mémoire ». 

« Comme croyants en l’unique Dieu et gardiens du patrimoine spirituel commun, les catholiques de Rome renouvellent leur estime et amitié à la communauté juive. Ils déplorent de tels gestes, s’engageant à ériger une barrière contre la haine raciale et l’ignorance de l’histoire, et implorent dans la prière la paix et le respect pour tous », ajoute-t-il.

La communauté de Sant’ Egidio a également condamné les faits dans un communiqué : « L’outrageuse offense à la mémoire des victimes de la Shoah, commise en ces jours dédiés au souvenir des victimes de la plus grande tragédie du 20e siècle, constitue à la fois une menace pour leurs descendants, pour les survivants, mais aussi pour tous ceux qui croient et qui s’engagent pour construire un monde de paix, de tolérance, de dialogue et de collaboration », peut-on lire dans la note.

La communauté fait part de « son sentiment d’indignation et de sa condamnation la plus ferme d’un antisémitisme toujours renaissant, dans la certitude que ceux qui sèment la haine ne réussiront pas à prévaloir sur les constructeurs de paix ».

Avec une traduction d'Océane Le Gall