Journée de prière pour la paix dans le monde

Que le Seigneur déracine du cœur de l´homme toute trace de rancune

| 699 clics

CITE DU VATICAN, Jeudi 11 octobre 2001 (ZENIT.org) - En cette journée de prière pour les victimes des attentats du 11 septembre dernier, et pour la paix dans le monde, le pape Jean-Paul II a prié pour que "le Seigneur déracine du cœur de l´homme toute trace de rancune, d´inimitié et de haine".



"A un mois des attaques terroristes inhumaines dans différents endroits des Etats-Unis d´Amérique, nous recommandons encore une fois à la miséricorde éternelle du Dieu de nos pères les innombrables victimes innocentes. Nous demandons consolation et réconfort pour leurs familles, prostrées dans la douleur. Nous demandons force et courage pour ceux qui continuent de travailler sur les lieux frappés par cette terrible catastrophe. Nous implorons la ténacité et la persévérance pour tous les hommes de bonne volonté afin qu´ils continuent de poursuivre des chemins de justice et de paix. Que le Seigneur déracine du cœur de l´homme toute trace de rancune, d´inimitié et de haine, et le rende disponible à la réconciliation, à la solidarité, et à la paix. Nous prions pour que partout dans le monde s´instaure la ´civilisation de l´amour´".

Le pape Jean-Paul II et les membres du synode se sont en effet recueillis à la mémoire des victimes des attentats du 11 septembre et pour prier pour la paix dans le monde à deux moments aujourd´hui. Jean-Paul II avait annoncé cette journée de prière pour les victimes des attentats et pour la paix dans le monde, jeudi dernier, 4 octobre, lors de sa rencontre, privée avec M. George Bush, ancien président des Etats Unis. Il avait ensuite fait part de sa décision aux membres du synode.

Tout d´abord, après la prière de Tierce qui ouvre chaque matin les travaux de l´assemblée synodale, et au terme de la congrégation de l´après-midi, le pape a guidé la méditation du chapelet.

Après la récitation de Tierce, les membres du synode ont écouté une lecture biblique, suivie d´interventions d´évêques, et d´une prière d´intercession pour les victimes et pour les familles des victimes, pour les gouvernants, pour les terroristes, pour les secouristes, et pour tous les enfants d´Abraham.

En anglais, la prière demandait que l´Esprit Consolateur inspire aux hommes et aux femmes de ce temps des sentiments et des oeuvres de vie et de paix. En français, pour que Dieu éclaire de sa sagesse les responsables des Peuples et des Nations; en espagnol pour que Dieu parle au coeur des terroristes et les ouvre à la lumière de la vérité; en arabe pour qu´Il accorde la sagesse du cœur à tous ceux qui reconnaissent Abraham comme leur père dans la foi; en portugais, pour qu´Il guérisse les blessures des populations désarmées frappées par le terrorisme atroce et par le violence destructrice; en russe, pour que Dieu accorde à tous les hommes de bonne volonté le courage de ne pas se lasse de travailler à la réconciliation et à la paix; en allemand, pour que l´Esprit Consolateur soit le souffle éternel de vie des victimes du terrorisme et de la guerre.

Après la prière du Notre-Père, le pape concluait: "O Dieu tout-puissant et miséricordieux [les Musulmans invoquent Dieu ainsi également], qui sème la discorde ne peut te comprendre, qui aime la violence ne peut t´accueillir: regarde notre douloureuse condition humaine éprouvée par des actes de terreur et de mort atroces, réconforte tes enfants et ouvre nos cœurs à l´espérance, afin que notre temps puisse encore connaître des jours de sérénité et de paix".

Au terme de l´assemblée de l´après-midi, le pape a présidé la méditation de cinq mystères du rosaire, dans la salle du synode.

Ce jeudi une messe a été célébrée aux mêmes intentions dans la cathédrale du pape, la basilique Saint-Jean-du-Latran, en présence des représentants de l´Etat italien, entre autres le président de la République, M. Carlo Azeglio Ciampi et le président du conseil, M. Silvio Berlusconi. La célébration était présidée par le cardinal vicaire pour Rome, Camillo Ruini. Elle prévoyait une allocution du grand rabbin Elio Toaff, d´un archimandrite orthodoxe et d´un pasteur baptiste des Etats-Unis.

Un groupe de jeunes a d´abord allumé des cierges en signe d´espérance, accompagné par la musique des carabiniers et de la Sixième flotte américaine. Cette cérémonie a été suivie de la messe funèbre à la mémoire des victimes des attentats.

A New-York, le cardinal archevêque, Edward Egan, a présidé la messe en la cathédrale Saint-Patrick.

A Rome, la prière pour la paix se prolongera toute la journée de samedi, 13 octobre grâce à l´initiative appelée "Un jour avec Marie" animée par les Franciscains de l´Immaculée, et présidée, à Sainte-Marie-Majeure par le cardinal archiprêtre, Carlo Furno.