Journée mondiale de la paix : message le 14 décembre

Présentation par le Conseil pontifical Justice et Paix

| 1600 clics

ROME, mardi 11 décembre 2012 (Zenit.org) – Le message de Benoît XVI pour la 46e Journée mondiale de la paix, 1er janvier 2013, sera publié ce vendredi 14 décembre.

Il sera présenté le même jour au Vatican par le cardinal Peter Kodwo Appiah Turkson, président du Conseil pontifical Justice et Paix et Mgr Mario Toso, S.D.B., Secrétaire.

Le dicastère avait annoncé l’été dernier que le message de la Journée mondiale de la paix 2013 aurait pour thème « Heureux les artisans de paix » (cf. Zenit du 16 juillet 2012).

Ce message annuel du pape est adressé aux chrétiens mais aussi à tous les hommes de bonne volonté. Cette année, il « prendra en considération toute la plénitude et la multiplicité du concept de paix, à partir de l’être humain: la paix intérieure et la paix extérieure », a précisé le dicastère.

Le document insiste notamment sur la « dignité » de l’homme et sa « liberté », pour édifier une cité « au service » de chacun, sans aucune « discrimination », tournée vers le « bien commun ».

Ce sera le septième message de Benoît XVI pour la paix. Les six messages précédents étaient sur les thèmes suivants : « Dans la vérité, la paix » (2006), « La personne humaine, cœur de la paix » (2007), « Famille humaine, communauté de paix » (2008), « Combattre la pauvreté, construire la paix » (2009), « Si tu veux construire la paix, protège la création » (2010), « Liberté religieuse, chemin vers la paix » (2011), et « Éduquer les jeunes à la justice et à la paix » (2012).

La Journée mondiale de la paix est une initiative de l'Eglise catholique, instaurée pour la première fois le 1er janvier 1968, par le pape Paul VI. Cette journée marque donc l'entrée dans une nouvelle année civile sous le signe de la paix, pour laquelle les papes plaident inlassablement.

Dans ce sillage, l'Action catholique du diocèse de Rome consacre tout le mois de janvier au thème de la paix. Le dernier dimanche du mois, des enfants organisent une « Caravane de la Paix » dans les rues de la ville, jusqu'à la place Saint-Pierre, où ils assistent à l'angélus durant lequel le pape libère des colombes en signe de paix.