Journée mondiale du refus de la misère : « Joseph, l'Insoumis »

L'origine de la journée du 17 octobre aux Nations unies

| 1316 clics

ROME, Lundi 17 octobre 2011 (ZENIT.org) – La Journée mondiale du refus de la misère est célèbrée dans le monde entier ce 17 octobre. A cette occasion, un film sur le fondateur de l’initiative, le P. Joseph Wresinski, sera diffusé demain, 18 octobre, sur la chaîne de télévision française « France 3 » (20 h 35-22 h) : « Joseph l’insoumis », un film de Caroline Glorion.

Le site du mouvement « ATD-Quart Monde » indique que cette fiction « s’inspire de l’aventure de Joseph Wresinski et des familles d’un bidonville de la région parisienne qui agissent pour l’égale dignité, combattent pour l’école, pour le logement, le travail, le droit de vivre en famille » : ATD Quart Monde est né de cette aventure qui se poursuit aujourd’hui.

Les acteurs professionnels comme Jacques Weber, Anouk Grinberg, toute l’équipe technique ont partagé le tournage avec des figurants de la région bordelaise qui aujourd’hui encore se battent quotidiennement contre l’exclusion, explique Alex, l’un des figurants.

La Journée mondiale du refus de la misère a été fixée par l’ONU au 17 octobre, car c’est le 17 octobre 1987 qu’à l'appel du P. Joseph Wresinski, 100.000 défenseurs des droits de l'homme se sont rassemblés à Paris, sur le Parvis du Trocadéro, « pour rendre honneur aux victimes de la faim, de la violence et de l'ignorance, pour dire leur refus de la misère et appeler l'humanité à s'unir pour faire respecter les droits de l'homme ».

Une dalle proclamant ce message a été inaugurée à cette occasion sur le Parvis des libertés et des droits de l'homme, là où fut signée, en 1948, la Déclaration universelle des droits de l'homme.

On peut y lire l'appel du P. Joseph : « Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l'homme sont violés. S'unir pour les faire respecter est un devoir sacré ».

Depuis cette date, le 17 octobre de chaque année, « les plus pauvres et tous ceux qui refusent la misère et l'exclusion se rassemblent dans le monde entier afin de témoigner de leur solidarité et de leur engagement pour que la dignité et la liberté de tous soient respectées : ainsi est née la Journée mondiale du refus de la misère ».

Le 17 octobre 1992, M. Javier Perez de Cuellar, ancien secrétaire général de l'ONU, au nom d'un groupe de personnalités internationales rassemblées dans le Comité pour la Journée mondiale du refus de la misère, a lancé un appel pour la reconnaissance de la date du 17 octobre dans le monde.

Et c’est le 22 décembre 1992 que le 17 octobre a été proclamé « Journée internationale pour l'élimination de la pauvreté » par l'assemblée genérale des Nations unies.

Depuis, les initiatives pour célébrer cette journée n'ont cessé de se multiplier. Dans de nombreux lieux, des rassemblements se tiennent également le 17 de chaque mois, comme à Rome, au Latran, près de la dalle inaugurée en l’An 2000.

Anita S. Bourdin