Jubilé de Benoît XVI au sanctuaire de la Sainte-Face de Manoppello

Pèlerinage historique d’un pape (1)

| 1911 clics

ROME, Vendredi 1er septembre 2006 (ZENIT.org) – Le pape Benoît XVI s’est rendu ce matin au sanctuaire de la Sainte-Face à Manoppello, dans le massif des Abbruzzes, dans la province de Chieti, à 23 km de Chieti et 190 km de Rome.



Le sanctuaire abrite le voile sur lequel serait imprimé le visage de Jésus. Les traits de ce visage, les blessures aussi, coïncident parfaitement avec ceux du Saint-Suaire de Turin (cf. (www.voltosanto.it).

Le pape a effectué ce pèlerinage alors que 2006 est l’année du 5e centenaire de l’arrivée du Voile de la Sainte Face dans les Abruzzes (cf. http://www.regione.abruzzo.it/giubileo/fr/index.html). Et c’est historique : c’est la première fois qu’un pape se rend en pèlerinage à ce sanctuaire pour vénérer la relique.

La pénitencerie apostolique du Saint-Siège accorde l’indulgence plénière, selon les conditions prévues, aux pèlerins qui se rendront au sanctuaire au cours de cette année jubilaire.

Le pape a quitté la résidence d’été de Castelgandolfo en hélicoptère et il est arrivé vers 9 h 45 sur l’esplanade du sanctuaire.

L’archevêque de Chieti-Vasto, Mgr Bruno Forte, a accueilli le pape. Ils se connaissent bien : Mgr Forte est en effet membre de la Commission théologique internationale que le cardinal Ratzinger présidait en tant que préfet de la congrégation pour la Doctrine de la foi. Il était accompagné du recteur du sanctuaire, le P. Carmine Cucinelli.

Le pape a également été salué par le président de la région Abruzzes-Molise, M. Ottaviano Del Turco, ainsi que par le président du conseil régional, M. Marino Roselli, et par les autorités civiles et militaires.

Une foule de plusieurs milliers de pèlerins attendait le pape depuis tôt le matin et l’a accueilli très chaleureusement, agitant ballons et drapeaux aux couleurs du Vatican : jaune et blanc.

Avant d’entrer dans le sanctuaire, vers 10 heures, le pape a salué la foule en faisant remarquer que « l’Eglise est une grande famille », ce dont témoignait la chaleur, l’enthousiasme de cet accueil.

Après un bref temps d’adoration du Saint-Sacrement, le pape s’est recueilli devant la relique de la Sainte-Face : « Un moment de grande et profonde intensité spirituelle », commente Radio Vatican qui confie que Mgr Forte lui-même en a été « ému ».

Benoît XVI a ensuite répondu à la salutation de bienvenue de l’évêque par un discours.

Mgr Forte a mentionné en particulier les trois dons fait au pape à cette occasion : une icône de la Sainte-Face, due à une ermite de Manoppello, sœur Blandina ; une reproduction de l’image de la relique offerte par les pères Capucins ; une contribution pour la charité du pape témoignant de la générosité des fidèles, accompagnés de produits du terroir, un hommage de la municipalité.

Benoît XVI a ensuite fait une halte au couvent voisin des Capucins pour saluer les religieux avant de rejoindre le parvis du sanctuaire.

Et avant de reprendre l’hélicoptère vers 11 h 30, le pape a voulu à nouveau saluer les fidèles en encourageant spécialement les jeunes à « toujours chercher le visage du Christ ».

Selon des sources du Sanctuaire, une image est imprimée sur le voile de la Sainte Face (17x24 centimètres) mais les études scientifiques réalisées jusqu’à présent confirment l’absence de peinture sur le voile.

L’iconographe B. Pascalis Schlöemer a montré que l’image du Saint Suaire de Turin se superpose parfaitement à la Sainte Face de Manoppello (avec plus de dix points de référence), expliquent ces sources.

Le père Heinrich Pfeiffer, professeur d’iconographie et d’histoire de l’art chrétien à l’Université grégorienne, explique que cette image a servi de modèle pour les représentations postérieures de la Sainte Face, y compris les portraits dans les catacombes romaines du IVe siècle.