Karékine II appelle à une condamnation « universelle » du génocide arménien

Intervention à l’audience générale

| 1272 clics

ROME, Mercredi 7 mai 2008 (ZENIT.org) - Le patriarche suprême de tous les Arméniens, Karékine II a appelé à une condamnation « universelle » du génocide arménien, lors de l'audience de ce mercredi.

Le patriarche arménien a entamé ce matin sa visite à Rome. Accueilli par le pape, il sera reçu par lui en audience vendredi 9 mai (cf. Zenit du 6 mai 2008 pour le programme de la visite).

Devant les quelque 20.000 visiteurs, et en comptant sur les radios et télévisions transmettant l'audience, le Catholicos a répondu au discours de bienvenue de Benoît XVI.

Il a souhaité une condamnation « universelle » du génocide arménien et que « les responsabilités de ces crimes » soient établies.

Le patriarche a rappelé que Jean-Paul II avait « reconnu et condamné le génocide arménien » en l'an 2000.

Il s'était ensuite rendu en Arménie, en 2001, à l'occasion du 1700e anniversaire du « baptême » de la nation qui est fière d'être la première à avoir adopté le christianisme. Il avait mentionné ce génocide dans la déclaration commune avec le patriarche.

Le pape polonais s'était recueilli au mémorial « Tsitsernagaberd », le monument dédié aux victimes du génocide arménien et il avait dit dans sa prière : « Nous sommes effarés par la terrible violence faite au peuple arménien et consternés que le monde connaisse encore une telle inhumanité ».

La France fait partie de la vingtaine de pays qui ont reconnu comme « génocide » le massacre des Arméniens par les Turcs entre 1915 et 1917, faisant plus de 1,5 million de morts, et des centaines de milliers d'exilés.

Depuis le 12 octobre 2006, une loi française punit d'un an de prison et de 45.000 euros d'amende la négation du génocide arménien.

Anita S. Bourdin