Kazakhstan : Benoît XVI encourage le dialogue interreligieux

Visite d'une délégation au Vatican

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 939 clics

Benoît XVI salue une délégation interreligieuse du Kazakhstan en visite au Vatican et encourage le dialogue interreligieux. 

A la fin de l’audience du mercredi, en la salle Paul VI du Vatican, Benoît XVI a déclaré, en russe : « Je suis heureux de saluer une délégation du Kazakhstan dirigée par M. Kairat Mami, président du Sénat de la République ».

« Que le Dieu Tout-Puissant bénisse votre pays, et votre engagement pour la dialogue entre les religions et pour le bien commun », a ajouté le pape.

Jean-Paul II s’est rendu au Kazakhstan en 2001, au lendemain des attentats du 11 septembre à New-York et Washington. Rencontrant à Astana, le 24 septembre, les représentants de la culture et des religions, il a déclaré notamment, en faisant allusion aux attentats : « Justement ici, sur cette terre ouverte à la rencontre et au dialogue, et face à une assemblée aussi qualifiée, je désire réaffirmer le respect de l'Eglise catholique pour l'Islam:  l'Islam qui prie, qui sait être solidaire de celui qui est dans le besoin. Se souvenant des erreurs du passé,  y compris  d'un passé récent, tous les croyants doivent unir leurs efforts, afin que jamais Dieu ne soit pris en otage par les ambitions des hommes. La haine, le fanatisme et le terrorisme profanent le nom de Dieu et défigurent l'image authentique de l’homme ».

Une délégation interreligieuse kazakhe est actuellement en visite cette semaine au Vatican, à l’occasion du dixième anniversaire de l’instauration d’un Congrès des responsables des religions mondiales et traditionnelles (cf. Zenit du 5 février 2013).

Les grands monothéismes et les religions asiatiques - hindouisme, bouddhisme, taoïsme - et les religions traditionnelles d’Asie ou d’Afrique sont représentées au sein du congrès.

La visite a pour objectif « la promotion de l'harmonie et du dialogue interreligieux » : à l’ordre du jour des thèmes comme la liberté religieuse dans le monde, la menace du terrorisme, le rôle des religions dans la sécurité internationale.

Le Kazakhstan est caractérisé par une grande diversité religieuse. Sur une population de quelque 15 millions d’habitants – et plus de 4 000 réfugiés -, le pays compte 42,7 %
de musulmans, 40,2 %
d’agnostiques, 16,7 % de chrétiens et 0,4 % de représentants d’autres religions, selon les chiffres de l’AED.