Kenya : Grave crise alimentaire dans le Nord du pays

Fides tire le signal d’alarme famine

| 1149 clics

ROME, Lundi 10 janvier 2011 (ZENIT.org) - Plus de 150.000 personnes risquent la famine dans le nord du Kenya, annonce l'agence vaticane Fides.

Selon le quotidien kenyan « The Nation », « les enfants de moins de cinq ans, les femmes enceintes et les personnes âgées sont les plus touchés par l'insécurité alimentaire, alors qu'une sécheresse dévastatrice épuise les ressources de la région ».

Selon un rapport de la Croix Rouge, la majeure partie de la population du nord du Kenya doit faire face à la famine causée par la faible récolte saisonnière. La sécheresse a également provoqué une forte réduction des troupeaux de la région.

Le manque de nourriture a causé une forte hausse des prix des denrées alimentaires.

Selon la Croix Rouge, les populations locales sont contraintes à boire de l'eau non potable captée de puits situés en Ethiopie. L'eau est fournie par les vendeurs au prix de 60 schillings pour un bidon de 20 litres, prix que la plupart des résidents ne peuvent se permettre de payer.

Les autorités et le Programme alimentaire mondial ont commencé à distribuer des rations d'urgence aux populations locales.