Kyoto: Le Saint-Siège annonce la publication d'un document sur l'eau

L'eau, pour le développement de toute la personne et de chaque personne

| 628 clics

CITE DU VATICAN, Lundi 24 mars 2003 (ZENIT.org) – Le Saint-Siège annonce un document sur l'eau: un thème lié à la "promotion humaine" et à la "doctrine sociale" de l'Eglise.



"L'eau, un élément essentiel pour la vie", a été le thème de l'intervention du président du conseil pontifical Justice et Paix, Mgr Renato Raffaele Martino au Japon, à Kyoto, lors du IIIe Forum mondial de l'Eau (16-23 mars), indique aujourd'hui le Service d'information du Vatican (VIS, cf. www.vatican.va).

"Après le IIIe Forum mondial de l'Eau, et en tenant compte de ses conclusions, le Conseil pontifical Justice et Paix reviendra sur le problème de l'eau avec un document plus organique et complet car c'est un thème intimement lié à la promotion humaine de la doctrine sociale de l'Eglise, et d'une grande actualité", indiquait Mgr Martino.

Pour Mgr Martino, la "Note" préparatoire que vient de rédiger son dicastère, reflète déjà les "préoccupations éthiques et religieuses" du Saint-Siège concernant les problèmes liés à l'eau.

L'eau, affirmait d'emblée Mgr Martino, est "un bien qui doit être utilisé pour le développement de toute la personne et de chaque personne".

"Dans la première partie de la Note, expliquait Mgr Martino, certains principes moraux fondamentaux liés à l'eau sont présentés, ensuite les principaux aspects que les gouvernements et la communauté internationale doivent affronter aujourd'hui au niveau social, économique, politique et de l'environnement y sont ensuite développés. Dans la partie finale, après avoir reconnu l'importance que revêt l'eau dans les traditions religieuses, le droit à l'eau est étudié en détail dû à l'importance croissante des efforts faits pour sa pleine reconnaissance dans le débat public".

Le document qui sera publié se compose d'une introduction, de six parties et d'une conclusion.

Dans la première partie intitulée "Un problème d'une portée considérable" on peut lire que "l'eau joue un rôle primordial et essentiel dans tous les aspects de la vie de tous les jours, dans l'environnement national, nos économies, la sécurité alimentaire, la production et la politique. L'eau a également une signification particulière dans les grandes religions". D'autre part, pour les pauvres, l'eau est cruciale pour leur vie, elle est "le problème du droit à la vie".

La deuxième partie "Le problème de l'eau, des considérations éthiques" souligne que le respect pour la vie doit guider la politique de développement, que la personne humaine est au coeur de ces questions politiques, ainsi que l'eau. Et l'eau fait partie du "principe de la destination universelle des biens de la création".

La troisième partie, "L'eau, un bien social", examine l'eau en tant qu'aliment et nécessité pour le développement rural, l'eau potable, la santé et les soins, la paix ou la guerre.

La quatrième partie "L'eau, un bien économique", considère l'économie de l'eau, l'eau et l'énergie, les engagements du secteur privé et les privatisations.

Dans la cinquième partie "L'eau, un bien de l'environnement", sont passées en revue les installations de l'environnement valides, la gestion des désastres et des risques.

La sixième partie, "Les problèmes qui menacent l'approvisionnement en eau", considère les problèmes liés à la population, la politique, le droit à l'eau et à la pauvreté.

La conclusion précise "qu'aucun des problèmes présentés n'est isolé. Ce n'est qu'avec une approche holistique véridique que l'homme peut affronter les défis liés aux problèmes de l'eau. La contribution du Saint-Siège est présentée avec la conviction que le rôle de l'homme est prépondérant dans la gestion de l'environnement et de ses éléments".