L’AED encourage la coopération entre les médias chrétiens

Production et de distribution de films

| 1076 clics

ROME, Lundi 12 février 2007 (ZENIT.org) – L’AED encourage la coopération entre les médias chrétiens par la Production et de distribution de films, alliant foi et « pouvoir des images » (cf. www.aed-france.org).



Noël 2004. La télévision montre les conséquences catastrophiques du tsunami en Asie du Sud-Est. Les images communiquent une réalité qui choque. Les informations génèrent des émotions et des réactions fortes : les habitants du monde entier font don de plusieurs centaines de millions de dollars.

L’information et l’émotion, l’effort de reproduire fidèlement la réalité, marquent aussi le travail de CRTN (Catholic Radio and Television Network), une entreprise de production télévisuelle non commerciale, filiale de l’Aide à l’Eglise en Détresse, dont les locaux sont situés au siège international de l’œuvre en Allemagne, à Königstein près de Francfort. Fondé en Belgique par le Brésilien José Correa, CRTN produit et distribue des émissions de radio et de télévision depuis 1990 ; en règle générale, celles-ci ont un rapport direct ou indirect avec la foi catholique et l’Église, bien que les autres confessions chrétiennes soient aussi traitées. Son principal objectif est de produire des documentaires sur les conditions de vie des chrétiens et sur la situation de l’Eglise opprimée ou persécutée à travers le monde.

À Königstein, CRTN dispose d’un studio de production télévisuelle équipé des techniques les plus modernes. On enregistre ici régulièrement des émissions, par exemple des interviews ou des débats télévisés, ou des programmes spécifiques pour des magazines télévisés. Ceux-ci sont diffusés essentiellement sur des chaînes privées chrétiennes, comme EWTN (Eternal World Television Network), Bibel-TV et K-TV. Aujourd’hui, CRTN compte plus de 80 films à son catalogue. Et ce fonds documentaire continue de s’agrandir : « Notre équipe internationale constituée de cinq personnes réalise des films en Allemagne et à l’étranger qui sont ensuite distribués sous forme de DVD ou de cassettes vidéo. Ainsi, nous étions dernièrement dans la région du Chiapas, au Mexique », raconte le directeur de CRTN, Mark von Riedemann. Ce Canadien âgé de 42 ans dirige depuis 13 ans le service de production et de distribution de films.

CRTN est également présent sur Internet, en version anglaise et espagnole. Sur leur site web, ww.crtn.org, les responsables de programmes des chaînes, les producteurs mais aussi les particuliers peuvent avoir une vue d’ensemble sur les films et les sujets disponibles, et prendre contact avec les réalisateurs et les distributeurs de ces films. Cependant, cette plate-forme Internet n’offre pas seulement les films réalisés en régie propre, mais aussi les produits de tiers. Cela permet ainsi de soutenir la production de médias audiovisuels chrétiens dans les pays en voie de développement, où l’Église dispose souvent d’un temps d’antenne mais pas des moyens financiers pour produire ses propres programmes. Dans ce cas, CRTN peut fournir le matériel adéquat. En même temps, son site Web l’aide à mieux faire connaître les productions qu’il diffuse.

A travers ce service de production et de distribution de films, l’AED veut encourager la coopération entre les médias chrétiens. Par son travail, l’équipe de CRTN souhaite contribuer à diffuser et à approfondir la connaissance de la foi et de la vie chrétiennes – non seulement par delà les frontières, mais aussi par delà les confessions. Une coopération étroite existe, par exemple, avec l’agence « Blagovest-Media » à Saint-Pétersbourg et à Moscou, dont le Conseil d’administration est composé de représentants des Églises catholique et orthodoxe. Ce partenariat date du milieu des années 1980, quand quelques journalistes d’Europe occidentale se consacrèrent entièrement à la diffusion du message chrétien dans le bloc de l’Est encore dominé par l’Union soviétique – une initiative que le Père Werenfried soutint. C’est ainsi que naquit CRTN , qui a toujours gardé un lien privilégié avec l’Europe de l’Est. Comme l’explique Mark von Riedemann : « Ce que le Père Werenfried a commencé, notamment le renforcement de l’œcuménisme entre les Églises catholique et orthodoxe, nous tient aujourd’hui encore à cœur ».