L'Aide à l'Eglise en Détresse soutient les réfugiés dans le monde entier

Témoignage de Marc Fromager

Rome, (Zenit.org) | 1135 clics

En 2012, l’AED a versé 500 000 euros d’aide d’urgence dans des régions en crise ou en guerre, soit plus du double par rapport à 2011, rappelel l'organisme catholique au moment où l'Eglise se préparer à célébrer la Journée mondiale du Migrant et du Réfugié, dimanche, 13 janvier.

« Même si notre priorité reste le soutien pastoral de l’Eglise catholique dans le monde entier, nous ne pouvons rester insensibles à la détresse criante des réfugiés qui se retrouvent pour la plupart dans une pauvreté et une insécurité totales », explique Marc Fromager, directeur de l’AED en France.

En 2012, des milliers de gens se trouvaient littéralement sous les feux de la crise en Syrie. Au printemps, les réfugiés ont bénéficié d’aide dans leur propre pays, mais aussi en Jordanie, en Turquie et au Liban, où des dizaines de milliers d’entre eux avaient fui. L’association a également soutenu ceux qui, par le passé, avaient quitté l’Irak à la recherche de sécurité et avaient trouvé refuge en Syrie. Leur situation y était devenue encore plus menaçante.

Une autre région a été marquée par les souffrances et n’a pas trouvé la paix en 2012 : le Kivu, région à l’est de la République Démocratique du Congo. Ici aussi, l’AED a soutenu des milliers de réfugiés, de personnes traumatisées et sans abri.

L’aide aux réfugiés du nord du Soudan a été également importante. Après l’indépendance du Sud Soudan il y a un an, des dizaines de milliers de chrétiens ont migré vers le sud. À maintes reprises, la région frontalière a été le théâtre d’affrontements violents en 2012. Entretemps, la situation s’est calmée, mais les tensions persistent. Les populations sont en proie à la terreur : selon des estimations, environ deux millions de Soudanais ont été tués et quatre millions d’entre eux ont dû fuir lors de la tentative du Soudan – qui a échoué – d’imposer au sud du pays l’arabisation et l’islamisation.

Fondation pontificale, membre du Conseil National de la Solidarité des Évêques de France, l’AED soutient les chrétiens persécutés, réfugiés ou menacés, dans plus de 150 pays, depuis 1947.