L’Angola attend avec impatience les paroles de paix de Benoît XVI

Interview de l’évêque de Cabinda

| 1724 clics

ROME, Mardi 17 mars 2009 (ZENIT.org) - L'évêque de Cabinda et président du comité de préparation de la visite de Benoît XVI en Angola a souligné combien ce pays qui souffre encore des blessures de la guerre, attend « avec impatience les paroles de paix » de Benoît XVI.

Dans une interview accordée à l'agence Fides, Mgr Filomeno do Nascimento Vieira Dias a aussi évoqué la préparation de cette visite attendue « dans la joie ».

« Nous attendons avec impatience les paroles de paix et de réconciliation du Saint Père dans un pays encore souffrant à cause des blessures de la guerre civile », a estimé l'évêque de Cabinda. « Nous avons besoin de son réconfort spirituel, de ses indications morales sur la justice, sur la paix, sur la recherche du bien commun, sur le progrès civil et spirituel ».

Mgr do Nascimento a également évoqué l'attente de la visite du pape. « On ressent la ferveur avec laquelle l'Eglise, dans ses multiples expressions, se prépare à l'arrivée de Benoît XVI », a-t-il affirmé. « Tous, des évêques au simple prêtre, des religieux et religieuses aux missionnaires, aux catéchistes, aux jeunes, tous s'engagent vraiment pour la réussite de cette visite, dans un climat de joie partagée ».

Cette venue de Benoît XVI « doit être une fête pour tous », a ajouté le haut prélat africain. « Nous voulons accueillir le Saint-Père en lui faisant sentir la chaleur de la population angolaise, (...) dans la tradition de la fête angolaise ».

« En vue de la visite de Benoît XVI, l'Eglise angolaise a spécialement organisé des moments de prière avec la préparation d'un texte commun », a-t-il encore expliqué.

« Dans chaque paroisse d'Angola, chaque dimanche, une catéchèse particulière a été suivie, centrée sur la figure du souverain pontife », abordant « un aspect particulier de la figure pétrinienne » : « être vicaire du Christ, le rôle du pape dans l'Eglise universelle, son rapport avec les Eglises particulières et ainsi de suite, afin d'offrir aux fidèles la possibilité de comprendre pleinement la signification de la visite du pape ».

Mgr do Nascimento a enfin souligné l'engagement de « tous les diocèses d'Angola », alors que de nombreux pèlerins sont attendus. « Les écoles catholiques de Luanda, où seront logés les pèlerins qui ne résident pas dans la capitale, ont été mobilisées. Une récolte de nourriture a été organisée pour leur assurer des repas. Nous préparons les services d'hygiène et un service de santé et de premier secours ».

« Le soir de l'arrivée du Saint-Père en Angola, une procession de 4 kilomètres se déroulera sur les routes de Luanda. Celle-ci se conclura par une veillée de prière », a souligné le haut prélat. « Pour préparer tout cela, il faut beaucoup de travail, mais nous le faisons avec une grande joie et dans un esprit de fraternité ».