L'Année de la foi s'achève, et à Paris, l'Année de l'Appel commence

Par le recteur du Sacré-Coeur de Montmartre, le P. Laverton

Paris, (Zenit.org) Anita Bourdin | 886 clics

L'Année de la foi s'achève, et à Paris, l'Année de l'Appel commence, comme l'explique pour les lecteurs de Zenit le Père Jean Laverton, recteur de la Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre. Un entretien dont nous publierons le second volet, sur l'adoration, demain, samedi 23 novembre, au moment où le pape François affirme que les communautés chrétiennes doivent être des "communautés d'adoration". Il en a lui-même donné l'exemple, le 21 novembre, en participant aux vêpres et à l'adoration eucharistique au monastère Saint-Antoine des bénédictines camaldules de Rome.

Zenit - Comment allez-vous conclure l'Année de la foi au sanctuaire de Montmartre?

Père Laverton - Dimanche, 24 novembre 2013, jour de la Solennité du Christ-Roi, dimanche qui clôt l’Année de la Foi pour toute l’Eglise, nous aurons en particulier une conférence de Monseigneur Eric de MOULINS-BEAUFORT, évêque auxiliaire de Paris, qui aura pour thème : « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. Allez donc, de toutes les nations, faites des disciples… » (Mt 28, 18-19). Puis après avoir passé une dernière fois la Porte de la Foi, nous gagnerons le parvis de la Basilique d’où l’on peut voir tout Paris pour un temps de prière et d’envoi en mission et pour inaugurer l’Année de l’Appel voulue par notre archevêque le cardinal André VINGT-TROIS pour le diocèse de Paris, année « d’appel de témoins pour la mission » afin de préparer le grand temps de mission qui aura lieu dans tout Paris lors de l’Avent 2014.

Le Sacré-Cœur de Montmartre est un emblème de Paris, pour le monde entier: combien de personnes passent dans la basilique chaque année ?

Paris étant la ville la plus visitée du monde, selon les chiffres que nous donnent les Services de la ville, près de 11 millions de visiteurs viennent chaque année à la Basilique du Sacré-Cœur, ce qui en fait le deuxième lieu le plus visité de Paris après la cathédrale Notre-Dame. Il y a ensuite Le Louvre, puis la Tour Eiffel,…

Qui sont ceux qui montent à Montmartre ?

Des visiteurs du monde entier, parmi lesquels des pèlerins qui viennent pour participer aux Offices ou aux Messes, à l’Adoration perpétuelle, ou pour des moments de formation et de retraite à la Maison d’accueil de la Basilique. Il y a de nombreux pèlerinages organisés par des diocèses, des paroisses, des mouvements… Parmi eux, un grand nombre sont très attachés aux trois titres qui signifient la basilique : le Sacré-Cœur, la Miséricorde, l’Adoration du Corps sacré du Christ : « Ce mystère de l'amour du Christ, nous ne sommes pas appelés à le méditer et à le contempler seulement ; nous sommes appelés à y prendre part. C'est le mystère de la sainte Eucharistie, centre de notre foi, centre du culte que nous rendons à l'amour miséricordieux du Christ manifesté dans son Sacré-Cœur, mystère qui est adoré ici nuit et jour, dans cette basilique, qui devient par-là même un de ces centres d'où l'amour et la grâce du Seigneur rayonnent mystérieusement mais réellement sur votre cité, sur votre pays et sur le monde racheté » (de l’allocution prononcée par le Bienheureux Pape Jean-Paul II en la Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre, le 1erjuin 1980).

Quels ont été les grands moments de l'Année de la foi ?

L’Année de la Foi a été un temps spirituel particulièrement intense  à la Basilique du Sacré-Cœur : temps de célébration et de profession de la foi, avec la bénédiction du Saint-Sacrement sur la ville et sur le monde à l’occasion des grands fêtes liturgiques, temps de formation et d’approfondissement du contenu de la foi, avec des enseignements sur le Symbole de la Foi et en particulier son enracinement dans l’Ecriture et sur le Catéchisme, temps de conversion et de renouvellement de la foi baptismale à travers le parcours de la foi dans la Basilique, avec le passage de la Porte de la Foi, dans le cadre de la démarche d’indulgence plénière de l’Année de la Foi accordée par le Saint-Père à la Basilique. De très nombreux groupes et pèlerins sont venus tout au long de cette année passer cette « Porte de la Foi » dressée dans la nef de la Basilique, symbole du Christ qui nous conduit à Son Père (« Je suis la porte des brebis » Jean 10,7, « Nul ne vient au Père sinon par moi » Jean 14,6) et renouveler les promesses de leur baptême. Parmi les moments forts de cette année, nous pouvons en citer ici quelques-uns :

 - le 125ème anniversaire de la venue de Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus à la Basilique du Sacré-Cœur (le 6 novembre 1887), avec l’accueil de ses reliques ;

- le passage à la nouvelle année par la Porte de la Foi le 31 décembre à Minuit, après la Messe pour la paix du 31 décembre à 22h, qui a rassemblé un nombre considérable de fidèles ;

- le congrès des Recteurs des Sanctuaires de France, en janvier 2013, qui avait pour thème : « les Sanctuaires, portes de la Foi » ;

- la Journée mondiale de prière pour la Vie consacrée, avec le rassemblement des Religieuses et Vierges consacrées d’Ile-de-France, le 2 février 2013;

- plusieurs grandes veillées de prière pour la famille, ainsi que le pèlerinage diocésain des pères de famille (23 février 2013) ;

- le renouvellement solennel de la profession de foi baptismale au cours de la Vigile pascale, en union avec les nouveaux baptisés de la Basilique ;

- le pèlerinage des catéchumènes, néophytes, confirmands et confirmés du diocèse de Paris, en union avec la rencontre du Pape François avec les confirmands, le 19 avril 2013 ;

- l’heure d’adoration eucharistique mondiale de la Fête-Dieu (2 juin 2013), vécue à la Basilique pour le diocèse de Paris en union avec le Pape François et les diocèses du monde entier, qui a été un temps particulièrement fort de recueillement, d’intériorité et de paix ;

- la préparation spirituelle des Journées Mondiales de la Jeunesse à Rio et l’élan pour la nouvelle évangélisation donnés par Mgr Renato BOCCARDO, archevêque de Spolète-Nursie (Italie), pendant le Triduum du Sacré-Cœur (7-9 juin 2013) ;

- et dans ces derniers mois, la veillée de prière de tout le diocèse de Paris pour la paix en Syrie et au Moyen-Orient, de 18h à minuit, le samedi 7 septembre 2013, en union avec le Pape François, ainsi que la grande journée du Séminaire de Paris, le samedi 14 septembre 2013, avec l’admission de 8 aspirants au sacrement de l’Ordre.

On sait qu'on peut monter à Montmartre tard le soir après le travail pour la messe et pour l'adoration, mais aussi pour les confessions: quelle place a tenu le sacrement de la réconciliation dans cette démarche de l'Année de la foi?

Oui, depuis 128 ans le Saint-Sacrement est adoré jour et nuit sans interruption dans la Basilique et chaque soir une Messe est célébrée à 22h.

Tous les jours, des prêtres se relaient pendant 7 heures pour célébrer le sacrement de pénitence et de réconciliation.

En cette année, ce sacrement de la Miséricorde a été célébré par de très nombreux pèlerins à l’occasion de leur venue au sanctuaire pour l’Année de la Foi et en particulier au cœur de leur démarche pour vivre la grâce de l’indulgence plénière.

(à suivre, demain, samedi 23 novembre 2013)