L'apport des bénédictines, décisif pour le progrès de l'instruction

Mémoire de sainte Thècle de Kitzingen

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 511 clics

Le martyrologe romain fait aujourd'hui mémoire - entre autres - d'une sainte abbesse bénédictine qui accompagna la mission de saint Boniface en Allemagne,  Thècle de Kitzingen (†v.790). Un apport décisif pour le progrès du christianisme et de l'instruction en Allemagne.

Thècle fut l’une des moniales anglaises envoyées par l’abbesse sainte Tetta de Wimborne  pour soutenir la mission de saint Boniface en Allemagne. Elle y accompagna sa parente, sainte Lioba, qui devint abbesse de Bischofsheim.

Boniface choisit ensuite Thècle comme abbesse d’Ochsenfurt et de Kitzingen sur le Main. Son nom n’apparaît pas sur la liste des abbesses du monastère, peut-être parce qu’elle continua de vivre à Ochsenfurt, à moins que ce ne soit elle qui soit appelée « Heilga », « la Sainte ».

Elle se distinguait par sa gentillesse, son humilité, sa charité, pour ses sœurs, mais aussi envers la population locale.

On a conservé une lettre adressée à elle, à Lioba et à leur communauté par saint Boniface qui demande leur prière pour le succès de son apostolat. L’apport des moniales fut décisif pour le progrès du christianisme en Allemagne et le développement de l’instruction.

Le monastère d’Ochsenfurt déclina près la mort de Thècle, tandis que Kitzingen se développa, le culte de Thècle aussi, jusqu’au Pays de Galles. On la trouve parfois représentée caressant une lionne, peut-être une allusion à sa sainte patronne, martyre à Gaza, en 304.