L’archevêque de Bagdad dénonce la situation des enfants dans les orphelinats

L’Eglise demande avant tout la sécurité

| 834 clics

ROME, dimanche 6 juillet 2003 (ZENIT.org) - Les enfants qui vivent dans les orphelinats en Irak sont victimes des vols des trafiquants de drogue et des bandes criminelles, dénonce l’archevêque latin de Bagdad, Mgr Jean Sleiman, dans des déclarations publiées ce vendredi par « L’Osservatore Romano », dans son édition italienne.



« Il y avait beaucoup d’orphelinats dans la capitale irakienne. Au moins douze d’entre eux sont aujourd’hui totalement vides. Il n’y a plus d’enfants », a expliqué Mgr Sleiman.

Les enfants qui ont une famille ont peur, eux aussi, déclare-t-il. « Les parents accompagnent personnellement leurs enfants à l’école et descendent de voiture armés de kalachnikov. Ils ont tous peur des enlèvements ».

Mgr Shlemon Warduni, évêque auxiliaire du patriarcat chaldéen de Bagdad demande que soient rétablies le plus rapidement possible des conditions de sécurité pour permettre qu’un gouvernement provisoire soit « rapidement » formé.

« On manque avant tout de sécurité, a expliqué Mgr Warduni. C’est la plus grande préoccupation de l’Eglise en Irak. S’il n’y a pas de sécurité, on ne peut ni étudier ni travailler. On manque aussi de médicaments, d’électricité. La situation dans les hôpitaux est précaire : certains ont été saccagés et brûlés ».