L’armée israélienne sauve une mère palestinienne et son bébé

Là où une famille franco-israélienne a été assassinée

| 1825 clics

ROME, Jeudi 17 mars 2011 (ZENIT.org) - L'armée israélienne sauve une mère palestinienne et son bébé de la mort, tout près d'Itamar, indique le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF).

Un drame évité sur le lieu d'une tragédie : trois enfants d'une colonie juive - Hadas, 3 mois, Elad, 3 ans, Yoav, 11 ans et leurs parents, Ehud et Ruth Fogel, ont en effet été assassinés à Itamar le 11 mars. Quatre d'entre eux avaient la nationalité française.

C'est précisément dans la communauté de villages où les 5 personnes de la famille Fogel ont été sauvagement massacrées que les forces de Tsahal et le personnel paramédical local ont contribué à sauver la vie d'une femme palestinienne et de son nouveau-né, mercredi 16 mars 2011.

Alors que le chef d'état-major Benny Gantz arrivait à Neve Tzuf pour présenter ses condoléances, un taxi palestinien s'est avancé à toute vitesse vers l'entrée du village. Les soldats israéliens ont découvert une femme palestinienne d'une vingtaine d'années en état avancé de travail et faisant face à un risque préoccupant.

Le cordon ombilical était entouré autour du cou du bébé, mettant en danger la mère et le nourrisson. Les interventions du personnel paramédical, des soldats et des habitants de l'implantation ont permis de les sauver de la mort.

Source : Yedioth Aharonot