L'art témoigne des aspirations spirituelles de l'humanité

Le pape rencontre les mécènes des Musées du Vatican

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 761 clics

Les œuvres des Musées du Vatican témoignent des « aspirations spirituelles de l’humanité », a déclaré le pape samedi dernier, 19 octobre 2013, au Vatican.

Le pape François a en effet rencontré les « Patrons of Arts », une communauté internationale de bienfaiteurs qui, depuis 30 ans, soutiennent économiquement des projets de conservation et restauration de chefs-d’œuvre dans les Musées du Vatican.

« Que votre soutien aux œuvres d’art des Musées du Vatican reste un signe de votre participation intérieure à la vie et à la mission de l’Église » mais aussi « expression de l'espérance en la venue de ce Royaume dont la beauté, l’harmonie et la paix constituent l’attente du cœur humain et l'inspiration des plus hautes aspirations artistiques du genre humain »: c'est le vœu exprimé par le pape.

« A chaque époque l’Église a fait appel aux arts pour exprimer la beauté de sa foi et pour proclamer le message évangélique de la magnificence de la création de Dieu, de la dignité de l’homme créé à son image et ressemblance, et du pouvoir de la mort et de la résurrection du Christ pour apporter salut et renaissance à un monde marqué par la tragédie du péché et de la mort », a-t-il ajouté.

Les Musées du Vatican, « avec leur unique et riche histoire, offrent aux innombrables pèlerins et visiteurs qui viennent à Rome la possibilité de rencontrer ce message à travers des œuvres d’art qui témoignent des aspirations spirituelles de l’humanité » mais aussi « des sublimes mystères de la foi chrétienne et de la recherche de cette beauté suprême qui trouve son origine et son accomplissement en Dieu », a souligné le pape.

La solidarité des « Patrons of Arts », a-t-il également rappelé, « est née non seulement d’un sens louable de la coresponsabilité pour l’héritage d’art sacré que l’Eglise possède », mais également « du désir de voir se poursuivre les idéaux spirituels et religieux qui ont conduit à la création des collections pontificales ».

Traduction d'Océane Le Gall