L’Eglise a besoin de prêtres bien préparés, affirme le pape

Benoît XVI reçoit la communauté du Collège pontifical philippin

| 1644 clics

ROME, Lundi 21 février 2011 (ZENIT.org) - L'Eglise a besoin de prêtres bien préparés, et pas seulement d'un point de vue universitaire, pour répondre aux défis de l'avenir. C'est ce qu'a affirmé Benoît XVI en recevant le 19 février dernier au Vatican la communauté du Collège pontifical philippin, à l'occasion du 50e anniversaire de sa fondation par Jean XXIII, le 7 octobre 1961.

Dans son discours, le pape s'est arrêté sur les aspects les plus importants qui doivent caractériser les années de formation des jeunes prêtres et les a encouragés « à grandir dans la foi, à chercher l'excellence dans les études et à saisir chaque opportunité qui leur est offerte pour atteindre une maturité spirituelle et théologique afin d'être équipés, préparés et intrépides » pour tout ce qui les attend à l'avenir.

« Comme vous le savez - a continué le pape -, une formation sacerdotale complète ne comprend pas seulement l'aspect universitaire : au-delà et au-dessus de la composante intellectuelle qui leur est offerte, les étudiants du Collège philippin sont aussi formés spirituellement à travers l'histoire vivante de l'Eglise de Rome et l'exemple rayonnant de ses martyrs, dont le sacrifice les configure parfaitement à la personne de Jésus-Christ lui-même ».

« Durant le temps de votre séjour à Rome - a ajouté le pape, - ne négligez pas les besoins des membres de la communauté philippine en faisant en sorte qu'il y ait toujours ‘un équilibre sain entre les préoccupations pastorales locales et les exigences universitaires de votre séjour, au bénéfice de tous' ».

Auparavant, dans le discours qu'il avait adressé au pape, le recteur du Collège, le P. Gregory Ramon Gaston, avait rappelé l'engagement de tout le Collège à « tirer un maximum » de son séjour à Rome et avait rappelé, en référence aux écrits de Benoît XVI dans l'exhortation apostolique post-synodale Verbum Domini : « Que chacune de nos journées soit donc modelée par la rencontre renouvelée avec le Christ, Verbe du Père fait chair ».

« Que l'Esprit-Saint - a-t-il conclu - continue à nous guider et à nous renforcer afin que nous devenions des ministres de la Parole de Dieu toujours plus efficaces ».