L’Eglise en Inde prépare un film sur saint Thomas

Qui fut le premier à évangéliser le pays

| 1690 clics

ROME, Mardi 24 juin 2008 (ZENIT.org) - L'Eglise en Inde prépare un film sur la vie de saint Thomas apôtre, qui fut le premier à porter l'Evangile sur le subcontinent indien.

Le film, explique l'agence Fides, qui doit sa production à la florissante industrie cinématographique indienne, raconte l'histoire de celui qui, au premier siècle ap. J.-C. avait si bien évangélisé les terres d'Orient, que les chrétiens de la région comprise entre l'Irak et l'Inde se considèrent eux-mêmes « les fils de saint Thomas ».

Après avoir annoncé le christianisme aux populations du Moyen Orient, « Saint Thomas est parti pour l'Inde où il a prêché la foi du Christ (dans les années 53-60 ap. J.-C) sur les côtes du sud-ouest (zone du Malabar, l'actuelle Kerala). Les populations ont accueilli l'Evangile avec joie et enthousiasme ».

Il a été tué à coups de lance en Calamina (aujourd'hui Mylapore, un faubourg de Madras) entre l'an 68 et l'an 72 ap. J.-C. De sa prédication est née l'Eglise syro-malabar.

L'archidiocèse de Madras-Mylapore, convaincu que l'évangélisation au troisième millénaire passe par l'utilisation des médias, dont le cinéma, a annoncé qu'il s'engageait à écrire, produire et réaliser un film sur la vie du saint.

L'archevêque, Mgr A. Malayappan Chinappa, salésien, a présenté le projet aux évêques du Kerala et à ceux du Tamil Nadu, les terres où Thomas a prêché et où il a été martyrisé.

Le projet du film, qui a un budget d'environ 10 millions de dollars, sera lancé officiellement le 3 juillet, à l'occasion de la fête de saint Thomas, en la basilique qui lui est consacrée à Chennai.

Le film sera tourné en langue tamil et devrait arriver sur les écrans en 2009.

Mgr Malayappan Chinappa espère qu' « un film sur la vie de saint Thomas sera source de réconfort pour les populations, quelles que soient leurs conditions de vie ».

Ce film, a-t-il ajouté « sera un message de paix et d'harmonie et fera réfléchir sur le thème de l'égalité et de la dignité des hommes face à Dieu, qui doit être la même pour tous ».