L'Église, indéfectiblement au service de l'homme et de l'Évangile

Les sept premiers saints de l'Année de la foi

| 1200 clics

Anita Bourdin

ROME, dimanche 21 octobre 2012 (ZENIT.org) – L’Église est « tout entière dans un indéfectible état de service de l’homme et de l’Évangile », à l’image du Christ « qui s’est offert lui-même jusqu’au sacrifice de sa vie », a fait observer Benoît XVI.

Profession de foi

Le pape a en effet présidé une messe solennelle pour la canonisation de sept bienheureux, place Saint-Pierre, à 9 h 30, ce dimanche matin, dimanche des Missions, et troisième – et avant dernier - dimanche du synode pour la Nouvelle évangélisation (7-28 octobre 2012).

Avant de consacrer un passage de son homélie à chaque saint, le pape a fait observer que « la tenace profession de foi de ces sept généreux disciples du Christ, leur conformation au Fils de l’Homme resplendit aujourd’hui dans toute l’Église ». Leur « profession de foi » est ainsi donnée en exemple à toute l’Eglise en cette l’Année de la foi dont ils sont les premiers saints.

Le pape a souligné que le Christ « est venu pour servir et donner sa vie en rançon pour une multitude » (cf. Mc 10,45), et que tout missionnaire marche à la suite de son maître.

« Aujourd’hui, a dit le pape, l’Église écoute une nouvelle fois ces paroles de Jésus prononcées sur la route de Jérusalem, où devait s’accomplir son mystère de passion de mort et de résurrection. Ce sont des paroles qui contiennent le sens de la mission du Christ sur la terre, marquée par son immolation, par sa donation totale. En ce troisième dimanche d’octobre, où l’on célèbre la Journée Missionnaire Mondiale, l’Église les écoute avec une particulière attention et ravive sa conscience d’être tout entière dans un indéfectible état de service de l’homme et de l’Évangile, comme Celui qui s’est offert lui-même jusqu’au sacrifice de sa vie. »

Journée missionnaire mondiale

Il a souligné l’ « heureuse » coïncidence entre le synode pour la Nouvelle évangélisation et la Journée Missionnaire mondiale : la « Parole de Dieu que nous avons écouté se révèle éclairante pour les deux » car elle « montre le style de l’évangélisateur, appelé à témoigner et annoncer le message chrétien en se conformant à Jésus-Christ et en suivant le même chemin ». Et de préciser : « Ceci vaut aussi bien pour la mission ad gentes, que pour la nouvelle évangélisation dans les régions de vieille chrétienté ».

« Ces paroles ont constitué le programme de vie des sept Bienheureux, que l’Église inscrit solennellement aujourd’hui au rang glorieux des Saints. Avec un courage héroïque, ceux-ci ont dépensé leur existence dans une totale consécration à Dieu et dans un généreux service à leurs frères. Ce sont des fils et des filles de l’Église, qui ont choisi la voie du service en suivant le Seigneur », a ajouté le pape à propos des sept nouveaux saints.

Leur exemple inspire au pape cette réflexion sur le mystère du salut dans le Christ mort et ressuscité : « La sainteté dans l’Église a toujours sa source dans le mystère de la Rédemption, qui est préfiguré par le prophète Isaïe dans la première lecture : le Serviteur du Seigneur est le Juste qui « justifiera les multitudes en s’accablant lui-même de leurs fautes » (Is 53, 11). C’est Jésus- Christ, crucifié, ressuscité et vivant dans la gloire. La canonisation d’aujourd’hui représente une confirmation éloquente de cette mystérieuse réalité salvifique ».

Répondre à l’appel du Christ

Avant l’angélus, le pape a ajouté, en français, cet appel aux vocations sacerdotales et à la vie consacrée, dans el sillage des nouveaux saints : « Je salue cordialement les pèlerins francophones, notamment les délégations officielles du Canada, de Madagascar et de France venues à Rome pour la canonisation du Père Jacques Berthieu et de Kateri Tekakwitha. Puisse l’exemple de ces nouveaux saints vous encourager à accueillir l’amour du Christ dans votre vie et à en témoigner autour de vous ! Qu’à leur prière de nombreux jeunes répondent à l’appel du Seigneur pour vivre et annoncer l’Évangile ! Confiant l’Église qui est dans vos pays à leur protection, je vous bénis tous de grand cœur ainsi que vos familles ! Bon pèlerinage à tous ! »

Les nouveaux saints sont :

- Jacques Berthieu (1838-1896), prêtre français, jésuite, martyr à Madagascar (cf. Zenit du 16 février 2012 et Zenit du 20 octobre 2012);

- Pedro Calungsod (1654-1672), catéchiste des Philippines, laïc, martyr (cf. Zenit du 4 septembre 2012);

- Giovanni Battista Piamarta (1841-1913), prêtre italien, fondateur de la congrégation de la Sainte-Famille de Nazareth et des Humbles servantes du Seigneur;

- Maria Carmen Sallès y Barangueras (1848-1911), fondatrice espagnole de la congrégation des Sœurs conceptionnistes missionnaires de l’enseignement;

- Marianne Cope (1838-1918), religieuse allemande, émigrée aux Etats-Unis, de la congrégation des Sœurs du tiers-ordre de Saint-François de Syracuse;

- Kateri Tekakwitha (1656-1680), laïque amérindienne (cf. Zenit du 1er octobre 2012);

- Anna Schäffer (1882-1925), laïque allemande.