L'Eglise, "missionnaire", pour "apporter le Christ aux hommes de tous les temps"

Homélie du cardinal Sodano pour le millénaire de la naissance de saint Guy

| 805 clics

CITE DU VATICAN, Mardi 28 septembre 2004 (ZENIT.org) – "L'Eglise doit être missionnaire. Elle existe pour apporter le Christ aux hommes de tous les temps", rappelait le cardinal secrétaire d’Etat Angelo Sodano dans une homélie pour la messe concluant les célébrations pour le millénaire de la naissance de saint Guy, en latin (et en italien), Guido (cf. www.vatican.va) et ci-dessous, in "Documents" pour le texte intégral).



Saint Guy (+1070) a en effet été évêque d’Acqui en Monferrato, dans le Piémont, de 1034 à sa mort. Son culte a été confirmé en 1853. Il est inscrit au martyrologe romain le 2 juin.

"Comme du sommet d'une montagne, notre regard se tourne aujourd'hui vers le début du deuxième millénaire chrétien, à l'époque historique où la Providence jeta son regard sur un jeune homme rempli d'ardeur et de générosité venant de Melazzo, l'appelant au sacerdoce et le plaçant ensuite, alors qu'il était à peine âgé de trente ans, sur la chaire épiscopale de ce diocèse", disait le cardinal Sodano.

Il continuait : "Le regard remonte ensuite jusqu'aux premiers siècles de l'Eglise, lorsque la première communauté chrétienne fut constituée dans cette belle région d'Italie. A partir de 400 après J.C., on peut voir désormais achevée l'organisation de l'Eglise d'Acqui, guidée par des Evêques comme Maggiorino, Massimo, Severo, Andrea, Arnaldo, Primo, Brunengo, pour n'en citer que quelques-uns"

Il fait remarquer : "A cette chaîne ininterrompue de grands pasteurs d'âmes, vient s'ajouter en 1034 l'Evêque Guido, le jeune comte de Castello di Melazzo, né précisément en 1004 de l'ère chrétienne et que nous rappelons aujourd'hui".

Le cardinal Sodano note en particulier " l'esprit marial qui incita, il y a mille ans, l'Evêque Guido à construire cette belle cathédrale et à la consacrer ensuite à la Très Sainte Vierge Marie".

Mais pourquoi le fêter ? Pour "poursuivre le chemin apostolique qu'il a tracé".

Il expliquait "son engagement pour apporter l'Evangile du Christ en chaque lieu de cette région, fondant également de nombreuses "Pievi" (petites paroisses), où le Peuple de Dieu pouvait être assisté par un "curé", rattaché au pouvoir central du diocèse. Ces "Pievi" devinrent ensuite des paroisses, mais l'on conserve les restes de certaines d'entre elles".

"Il s'agit de témoignages éloquents du zèle apostolique de notre saint, soulignait encore le cardinal Sodano, et ils représentent un encouragement pour nous tous, pasteurs et fidèles, en vue de continuer à travailler pour l'annonce de l'Evangile du Christ aux hommes d'aujourd'hui".

Il concluait : "Aujourd'hui aussi, et même plus qu'hier, l'Eglise doit être missionnaire. Elle existe pour apporter le Christ aux hommes de tous les temps".