L'Eglise ne réprime pas, elle montre comment vivre une sexualité pleinement réalisée

Déclaration du président de l'Université Catholique de Murcia, père de 14 enfants

| 1013 clics

CITE DU VATICAN, dimanche 21 novembre 2004 (ZENIT.org) - La méconnaissance de la vision de l'Eglise sur la sexualité conduit beaucoup de jeunes à croire qu'il s'agit de normes répressives et non d'un chemin de bonheur, déclare le président de l'Université Catholique Saint Antoine de Murcia (UCAM), en Espagne.



José Luis Mendoza, père de 14 enfants, est intervenu au cours de l'Assemblée plénière du Conseil pontifical pour la Famille (18-20 novembre), duquel il vient d'être nommé consulteur, sur le thème : "Education sexuelle et défis des jeunes familles". Nous reprenons la synthèse de l'agence Veritas.

Selon le président de l'UCAM, "beaucoup de jeunes couples croient à tort, à cause d'une méconnaissance de la pensée chrétienne, que l'Eglise catholique, avec ses normes, les empêche de jouir pleinement d'une relation sexuelle".

L'Eglise enseigne en revanche que "l'on peut jouir pleinement de la relation sexuelle sans devoir commettre des actes contraires à la nature humaine et à la volonté de Dieu".

"Dieu a voulu élever l'union de l'homme et de la femme à la catégorie de sacrement, afin que le don de soi de chacun d'entre eux soit enveloppé par la Sainteté de Dieu", c'est-à-dire "un sacrement", a-t-il expliqué.

L'Assemblée du Conseil pontifical pour la Famille avait pour thème : "La mission des couples mûrs et expérimentés auprès des fiancés et des jeunes couples".

José Luis Mendoza conseille vivement aux jeunes couples de prier pour "faire face aux combats de la vie et pouvoir vivre en plénitude la mission d'évangélisation que la famille possède dans le monde".

Pour ce qui concerne l'éducation, le président de l'UCAM estime que les parents doivent "choisir attentivement l'école de leurs enfants", contrôler "ce qu'ils voient à la télévision" et surtout "prendre soin de l'éducation sexuelle et morale des enfants".

Parlant de la mission de la famille chrétienne, José Luis Mendoza a expliqué que la famille sait que c'est en acceptant l'injustice et en acceptant de témoigner dans le monde de ce qui est au cœur de sa foi, en vivant avec joie et en manifestant l'amour et l'unité dans la dimension de la croix, qu'elle contribuera au salut de la société.

Le texte intégral de l'intervention est disponible en espagnol à l'adresse
www.agenciaveritas.com.