"L'Enfance de Jésus": une « mise au point » sur l'historicité des faits

Analyse de Mgr Gerhard Müller

| 2211 clics

Traduction d’Hélène Ginabat

ROME, vendredi 23 novembre 2012 (ZENIT.org) – Dans son livre sur « L’enfance de Jésus », Benoît XVI a « réussi à mettre au point l’historicité des faits », déclare Mgr Gerhard Müller.

Le préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi a commenté, pour Radio Vatican, la sortie du troisième volume de la trilogie de Joseph Ratzinger-Benoît XVI sur la vie de Jésus de Nazareth (cf. Zenit du 20 novembre 2012).

Pour Mgr Müller, Benoît XVI a « réussi à mettre au point l’historicité des faits » dans son livre sur l’enfance de Jésus.

« Il est clair, a-t-il précisé, « qu’il ne s’agit pas d’un mythe, il ne s’agit pas non plus d’une liste de valeurs, mais il s’agit d’un fait historique : l’Evangile clarifie le fait que Dieu est entré dans notre vie, avec nous tous et il prend part à nos souffrances et à nos espérances ».

Soulignant qu’il existe différentes opinions sur l’historicité des événements, le préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi explique que « cela dépend d’une herméneutique fondamentale de la révélation et l’intention des auteurs bibliques est clairement de présenter aussi l’historicité des évangiles ».

« Dieu s’est fait chair par l’incarnation et cette incarnation commence non pas tant par la naissance de Jésus mais au moment de sa conception », affirme-t-il.

Avec ce troisième volume sur Jésus de Nazareth, le pape a achevé le cycle. Il travaille actuellement sur l’encyclique sur la foi, qui sera publiée avant la fin de cette année entièrement consacrée à la réflexion sur la foi, rappelle Mgr Müller.