L’enseignement de saint François de Sales : A chacun son chemin de sainteté

Message aux jeunes, aux malades et aux jeunes mariés

| 668 clics

ROME, Mercredi 24 janvier 2007 (ZENIT.org) – Benoît XVI invite les jeunes, mais aussi les malades et les jeunes mariés à se mettre à l’école de saint François de Sales (1567-1622, cf. http://www.salesien.com/bosco/fdsales.htm) pour lequel chaque baptisé a vocation à la sainteté, quelle que soit sa condition sociale, et son état de vie, comme il l’expose dans sa célèbre « Introduction à la vie dévote », dédiée à Mme de Charmoisy.



Aux jeunes, aux malades, et aux jeunes mariés, Benoît XVI recommande l’enseignement de saint François de Sales dont c’est la fête liturgique le 24 janvier.

Benoît XVI souligne que S. François de Sales a « indiqué la voie de la sainteté comme un appel adressé à tout état de vie ».

S. François de Sales a en effet souligné que « l’on peut arriver à un chemin de sainteté non seulement dans un monastère, en clôture, ou dans la vie religieuse, mais dans tout état de vie, selon le mode propre à cet état de vie ».

« Accueillez cette invitation, chers jeunes, insistait Benoît XVI, et répondez au Christ généreusement dans les situations qui sont les vôtres. [Le Christ] vous appelle, dans la vie qui est la vôtre, à faire aujourd’hui de l’Evangile votre règle de vie ».

« Chers malades, le Seigneur vous offre, ajoutait le pape, une voie certainement dure mais dans un certain sens également privilégie pour marcher de façon conforme à sa volonté. Lui a souffert pour nous et avec nous : sachez accueillir toutes les occasions de grâce de votre condition particulière ».

« Et vous chers jeunes mariés, concluait le pape, en suivant les enseignements de saint François de Sales, engagez vous chaque jour à construire votre adhésion à l’Evangile dans un amour réciproque ».

« Que le Seigneur vous bénisse tous dans vos différentes situations et sur votre chemin de sainteté », ajoutait Benoît XVI.

Pour la ré-évangélisation du Chablais, il fit appel à l'imprimerie pour éditer des textes qu'il placardait dans les endroits publics et qu’il distribuait sous les portes. Ces publications périodiques imprimées sont considérées comme le premier « journal » catholique du monde, et c’est pourquoi François de Sales est le patron des journalistes. Il fut proclamé saint en 1665, et docteur de l'Église en 1877. Son corps repose à Annecy, dans le nouveau monastère de la Visitation construit en 1911.