L’épiscopat québécois invite à concilier environnement et travail

A l’occasion de la fête des travailleurs, le 1er mai

| 1605 clics

ROME, Mercredi 4 mai 2011 (ZENIT.org) - « L'environnement est transformé par le travail : dans quel sens ? » : Tels sont les premiers mots du traditionnel message des évêques québécois à l'occasion de la fête des travailleurs, le 1er mai, qui aborde cette année le thème de la conciliation entre le travail et l'environnement. Un message qui met en évidence le fait que le travail peut apporter un « surplus de sens » en fonction de la manière dont il s'insère dans l'environnement.

« Les défis d'une réhabilitation et d'une saine protection de notre environnement nous dépassent de beaucoup », reconnaissent-ils. Ils supposent « un engagement ferme des États à l'échelle internationale, le respect de leur signature et de leur parole ». Mais, ajoutent-ils, « nos gouvernants ont besoin de savoir que la population les appuie sans réserve ».

Toutefois, soulignent les évêques, « n'est-il pas vrai aussi que nous devons même, comme citoyens et citoyennes, faire pression sur nos gouvernements pour qu'ils assument mieux leurs responsabilités ? ».

« Vos réalisations nous inspirent et nous encouragent dans nos projets, insistent-ils. Elles peuvent également en inspirer d'autres à consacrer efforts et savoir-faire pour qu'à leur tour, ces personnes tirent collectivement une plus grande fierté de leur ouvrage ».

Le Comité des affaires sociales de l'assemblée des évêques catholiques du Québec publie un message chaque le 1er mai, depuis 1974. Il poursuit ainsi une tradition commencée par les évêques du Canada en 1956. ( www.eveques.qc.ca)

Isabelle Cousturié