« L'espace jeunes » unit catholiques et anglicans

Un rassemblement oecuménique novateur

| 1134 clics

Propos recueillis par Junno Arocho
Traduction d'Anne Kurian

DUBLIN, mardi 12 juin 2012 (ZENIT.org) – Pour la première fois dans l’histoire des Congrès eucharistiques, le Congrès international de Dublin (10-17 juin 2012) a réservé un lieu dédié aux jeunes, qui rassemble des catholiques et des anglicans dans un esprit d’œcuménisme.

Anna Keegan, jeune volontaire du Congrès, responsable de l’espace jeunes, et Greg Fromholz, directeur jeunesse pour l’Eglise anglicane d’Irlande, ont accordé un entretien à Zenit.

Zenit – C’est la première fois qu’il existe un "Espace jeunes" pour un Congrès eucharistique international. Comment est née cette initiative?

Anna Keegan – Oui, c’est la toute première fois. Le P. Kevin Doran était présent au dernier Congrès eucharistique international au Québec, au Canada et il a vu tous les jeunes qui étaient très impliqués. Lorsqu’il est revenu – j’étais là comme volontaire pour la préparation – il a dit qu’il souhaitait un Espace jeunes, comme des JMJ à moindre échelle. Nous espérons que cette initiative sera reprise et prospérera lors des prochains Congrès.

Pourquoi est-ce important d’avoir cet "Espace jeunes" pour les jeunes d’Irlande?

Anna Keegan – Je pense qu’il est important pour les jeunes de se sentir accueillis dans l’Eglise, c’est aussi un lieu où ils peuvent exprimer les questions qu’ils se posent à l’extérieur, un lieu où ils peuvent obtenir des réponses religieuses et spirituelles. Nous avons un forum qui apporte beaucoup de joie ici, et nous avons fait de cet espace une grande communauté ecclésiale où ils peuvent entrer et se sentir les bienvenus. C’est important pour leur faire réaliser et sentir qu’ils font partie de cette communauté, qu’ils peuvent venir et vivre des amitiés.

Greg Fromholz – Je suis d’accord. Je pense aussi que c’est une opportunité pour chacun d’interroger les évêques, de les “cuisiner”. Nous avons eu plusieurs évêques sur le site, qui peuvent très bien faire face aux questions délicates avec lesquels les jeunes se débattent. Ce n’est pas seulement le premier "Espace jeunes", c’est le premier espace œcuménique jusqu’ici, rassemblant deux traditions. Je suis moi-même un anglican de l’Eglise d’Irlande et cette coexistence dans un espace, entre quatre murs, est toute simple.

Et des évêques catholiques et Anglicans viennent aussi?

Greg Fromholz – Nous espérons que l’archevêque Michael Jackson, archevêque anglican de Dublin, viendra cette semaine. En outre, nous avons un mélange varié de très bons intervenants anglicans, protestants et catholiques.

Quelles sont été les réactions des jeunes, jusqu’à présent?

Greg Fromholz – Je pense qu’ils entrent dans ce lieu et réalisent immédiatement que cet espace a été créé pour eux. D’abord vous avez les lumières, une grande scène, et quand vous rajoutez un DJ, un bon groupe demusique, des intervenants, tous les éléments interactifs, alors tous les jeunes pensent "C’est chez moi, c’est ce que j’attendais." D’une certaine façon, cela nous ramène aux débuts de l’Eglise : prendre le temps, vivre sa vie, manger, poser des questions et sortir dans les rues pour accomplir leur ministère. Je pense que nous essayons de revenir à cela.

Le cardinal Marc Ouellet, représentant du pape pour le Congrès était ici hier. A-t-il donné un message aux jeunes?

Anna Keegan – Oui, il les a tous accueillis. Nous pouvions voir sa joie d’être là et sa joie qu’il y ait un espace pour les jeunes. Il voulait vraiment venir, et il était si humble qu’il s’est assis là la nuit entière et a prié avec nous.

Y a-t-il des jeunes anglicans et catholiques ? Comment est-ce que cet espace est utilisé pour promouvoir le dialogue œcuménique entre les jeunes?

Gary Fromholz – Nous n’avons rien de spécial. Quand ils sont ensemble, c’est une question sans importance, le sujet n’est pas vraiment abordé. Je pense qu’au début, quand ils arrivent ils se demandent d’abord "Bien, où est-ce que je m’assieds ?". Mais il y aura des intervenants cette semaine qui parlera du rassemblement, de l’Eglise comme un seul corps au lieu de parties séparées.

Anna Keegan – Et je pense que de véritables amitiés sont construites dans cet espace. Nous l’avons mis sur pied de façon à laisser l’Esprit-Saint les conduire à l’amitié, à former une communauté de fidèles chrétiens.

Quelle seront selon vous les retombées de cet Espace jeunes ?

Anna Keegan – J’espère que les jeunes et tous ceux qui viennent au Congrès, utiliseront ce qu’ils ont appris comme dynamisme pour poursuivre la mission. Je pense que les paroisses sont très importantes pour les communautés locales, et j’espère que cela va aider les participants à retourner dans leurs paroisses, y entrer, et s’y impliquer. C’est notre Eglise et l’Eglise ne peut rien faire sans ses membres. Nous voudrions que ceux qui en font partie disent "Je veux aider de telle façon" ou "Je me porte volontaire pour cela", et nous espérons que le Congrès inclinera les personnes à s’impliquer dans la vie de leurs paroisses locales.

Greg Fromholz – Oui, je suis 100% d’accord avec ce qu’a dit Anna, j’espère aussi que tous les dons reçus par ces ados seront des anticorps qui se diffuseront parmi les membres de l’Eglise. Les chrétiens sont appelés par Dieu à être partie prenante de l’évolution de l’Eglise. J’aimerais beaucoup que l’Irlande fasse quelque chose de ce genre pour les jeunes chaque année. J’aimerais beaucoup que ce soit un tremplin, et qu’en regardant notre rassemblement de Dublin, nous voyions que nous faisons tout cela dans l’unité et disions « Pourquoi est-ce qu’on ne pourrait pas le faire n’importe où ? ». J’ai beaucoup d’espérance, mais surtout que ce soit le début de quelque chose qui se répande partout en Irlande.