L'espérance n'est pas l'optimisme

Homélie du matin

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 1449 clics

L'espérance n'est pas « l'optimisme », ni « la bonne humeur », mais « un don », « le Christ lui-même », qui a la capacité de « tout refaire » dans la vie des hommes, a dit le pape François lors de la messe qu'il a célébrée ce 9 septembre matin, à la Maison Sainte-Marthe.

Le pape a notamment commenté la lettre de saint Paul aux Colossiens 1,24-29.2,1-3 : “le Christ est au milieu de vous, lui, l'espérance de la gloire”. Radio Vatican rapporte des extraits de son homélie.

L'espérance, a-t-il expliqué, est « un don » de Jésus, elle n'est pas « la bonne humeur », ni le fait de « regarder le verre à moitié plein », elle n'est pas « l'optimisme », car « l'optimisme est une attitude humaine qui dépend de tant de choses ».

L'espérance est « autre chose », elle est « un don, un cadeau de l'Esprit-Saint », et elle « a un nom : l'espérance est Jésus ».

En d'autres termes, pour le pape, il n'est pas possible de dire « 'J'ai l'espérance dans la vie, j'ai l'espérance en Dieu', non : si tu dis : 'J'ai l'espérance en Jésus-Christ, personne vivante, qui vient dans l’Eucharistie, qui est présente dans sa Parole', ce n'est pas l'espérance. C'est la bonne humeur, l'optimisme… ».

Qu'est-ce que l'espérance ? Le pape a puisé dans l’Évangile pour y répondre : le Christ guérit l'homme à la main paralysée (Lc 6,6-11), il démontre « aux rigides » que « ce n'est pas la route de la liberté » car « liberté et espérance vont ensemble: là où il n'y a pas d'espérance il ne peut y avoir de liberté ».

« Jésus, l'espérance, refait tout. Il est un miracle constant... Le miracle de tout refaire : c'est ce qu'il fait dans ma vie, dans ta vie, dans notre vie. Refaire. Ce qu'il refait est le motif de notre espérance. C'est Christ qui refait toutes les choses le plus merveilleusement dans la Création, il est le motif de l'espérance. Et cette espérance ne déçoit pas, car Il est fidèle. Il ne peut se renier lui-même. C'est la vertu de l'espérance ».

Pour le pape, « c'est un peu triste de voir un prêtre sans espérance » : « Le peuple de Dieu a besoin que nous les prêtres, donnions ce signe d'espérance, que nous vivions cette espérance en Jésus qui refait tout ».

« Que le Seigneur, qui est l'espérance de la gloire, qui est le centre, qui est la totalité, nous aide sur ce chemin : donner espérance, avoir de la passion pour l'espérance. Ce n'est pas l'optimisme, mais ce que la Vierge, en son coeur, a eu dans l'obscurité la plus grande: le soir du Vendredi jusqu'au premier matin du dimanche. Cette espérance : Elle l'avait. Et cette espérance a tout refait », a-t-il conclu.