L’été de Benoît XVI : Castel Gandolfo, Madrid, l’Allemagne

Et le troisième volume de « Jésus de Nazareth »

| 1197 clics

ROME, Jeudi 7 juillet 2011 (ZENIT.org)– Benoît XVI est désormais à Castel Gandolfo pour l’été : il y restera jusqu’en septembre, à part la JMJ de Madrid (18-21 août 2011) et le voyage dans sa patrie (Berlin, Erfurt et Fribourg-en-Brisgau, 22-25 septembre 2011).

Pendant le mois de juillet, pas d’audience générale donc, mais elles preprennent le mercredi 3 août. Les rendez-vous du pape et des visiteurs sont le dimanche pour l’angélus. Une seule visite officielle est prévue, le 18 juillet, celle duPremier ministre du Mali.

Le 15 août au matin, le pape présidera la messe à l’église paroissiale de Castel Gandolfo, dédiée à saint Thomas de Villeneuve.

Le pape se reposera donc – prière, musique, promenades – tout en travaillant à ses discours pour Madrid et pour l’Allemagne, et à son 3e volume sur Jésus de Nazareth consacré à la lecture des Evangiles de l’Enfance.

Il pourrait déjà songer à la publication de son exhortation apostolique post-synodale sur la réconciliation en Afrique et à son voyage au Bénin (18-20 novembre 2011).

Fin août également, comme nous l’avions annoncé il y a quelques semaines, le pape recevra ses anciens étudiants du Ratzinger Schülerkreis et les membres du nouveau groupe d’étudiants.

Les étudiants du prof. Ratzinger vont se pencher cet été sur la Nouvelle évangélisation. Une théologienne, Hanna-Barbara Gerl-Falkowitz, et un membre de la communauté de l’Emmanuel sont invités à témoigner cet été à Gastel Gandolfo.

Le P. Horn a précisé à Zenit que la prochaine session aura lieu le dernier week-end d’août (26-28 août) : le pape présidera la messe du dimanche 28. Le thème sera la Nouvelle évangélisation.

Deux invités : une femme, laïque, Mme Hanna-Barbara Gerl-Falkowitz, spécialiste de Romano Guardini, et des rapports entre philosophie et culture, professeur à Dresde – ancienne Allemagne de l’Est – et familière des milieux sécularisés (cf. Zenit du 21 juillet 2010 pour son interview), et un laïc, membre autrichien de la communauté de l’Emmanuel, Otto Neubauer.

Au premier cercle des étudiants du prof. Ratzinger – de Bonn, Münster, Tübingen, Ratisbonne - , le « Ratzingerschülerkreis » s’est ajouté récemment un nouveau cercle constitué non d’étudiants direct du prof. Ratzinger (comme un des lauréats du Prix Ratzinger, le P. Heim), mais de théologiens qui se sont illustrés par l’étude de sa théologie. Ils participent avec le premier « cercle » - constitué par le cardinal Ratzinger - d’étudiants directs aux sessions d’été à Castel Gandolfo.

Anita S. Bourdin