L'Eucharistie a le pouvoir de réconcilier, par Mgr Martin

Une source de renouveau pour l'Irlande

| 1065 clics

Anne Kurian

ROME, jeudi 10 mai 2012 (ZENIT.org) – Le Congrès eucharistique de Dublin est une espérance de renouveau pour l’Irlande, affirme Mgr Martin, car « l’Eucharistie a le pouvoir de réconcilier ».

Mgr Diarmuid Martin, archevêque de Dublin, est intervenu au cours d’une conférence de presse, le 10 mai 2012 au Vatican, pour présenter le 50e Congrès eucharistique international (10-17 juin 2012).

Mgr Martin est revenu sur l’enjeu de cet évènement, qui proposera 150 ateliers de réflexion, 18 intervenants à renommée internationale, des dizaines de témoignages, une centaine de chorales pour l’animation liturgique, le tout encadré par plusieurs milliers de volontaires.  

Aujourd’hui, a-t-il déclaré, l’Eglise en Irlande « a affronté et affronte encore de très grands défis », il existe notamment des « divisions qui ne sont pas saines », mais c’est une Eglise « vivante », et « anxieuse de s’orienter sur un chemin de renouveau ».

De même, a-t-il poursuivi, la société irlandaise de 1932 – qui a accueilli un Congrès eucharistique – venait de vivre une « dure guerre civile » (1922-1923). Le congrès avait été alors un « évènement de réconciliation et de reconstruction de l’unité », durant lequel les Irlandais avaient « travaillé à un projet commun ».

Ce renouveau n’est pas l’effet de la seule cohésion sociale : « l’Eucharistie a le pouvoir de réconcilier », a affirmé Mgr Martin, car « la communion avec le Christ alimente la communion et la réconciliation avec le prochain ». Il a confié en ce sens sa conviction que le congrès à venir sera « encore une fois un moment de renouveau et de réconciliation ».

L’archevêque a d’ailleurs constaté un « intérêt croissant » dans la société irlandaise pour le congrès et pour « la façon dont il peut contribuer au renouveau de l’Eglise et de la société ». L’Irlande, a-t-il précisé, est « prête à accueillir des pèlerins de nombreuses nations ».

Depuis plus de deux ans, a-t-il souligné par ailleurs, les paroisses et les communautés du pays préparent le congrès par un programme de catéchèse : « l’an dernier a eu lieu un congrès eucharistique national au sanctuaire marial de Knock, et différents diocèses ont organisé des congrès diocésains ».

En ce moment, l’archidiocèse de Dublin se prépare par un appel « à la mission, pour s’ouvrir aux jeunes, aux malades », et « à un renouveau paroissial à travers la prière, l’adoration eucharistique et la célébration du sacrement de la réconciliation ».

Rappelant que le congrès bénéficiera d’une « forte participation œcuménique des autres églises chrétiennes en Irlande », l’archevêque a exprimé la « reconnaissance » de l’Eglise d’Irlande « pour les gestes de soutien et la solidarité qu’elle a reçue des Eglises de diverses nations ».