L'Eucharistie, joie de l'Eglise

Ouverture du congrès eucharistique international

| 1287 clics

Ann Schneible

Traduction d’Anne Kurian

ROME, lundi 11 juin 2012 (ZENIT.org) – Quelque 12.500 pèlerins du monde entier se sont rassemblés pour l’ouverture du 50e Congrès eucharistique international, en la solennité du Saint-Sacrement: ils ont fait l'expérience que l'Eucharistie ets la joie de l'Eglise.

« L’Eglise se réjouit dans le don de l’Eucharistie », a déclaré pour l’occasion Mgr Diarmuid Martin, archevêque de Dublin, en Irlande, où le Congrès s’est ouvert officiellement lors d'une cérémonie et par la célébration de la messe, hier, dimanche 10 juin 2012, au Royal Dublin Society (RDS).

Ce fut l'occasion d'inaugurer la « pierre de la guérison », ("Healing Stone") sur laquelle est gravée une prière écrite par une victime d’abus par un membre du clergé.

Mgr Diarmuid Martin a béni la pierre, tandis qu’une jeune femme, représentant des victimes d’abus, a lu cette prière:

"Pardon, Seigneur,
Pour ce que certains parmi nous ont fait à tes enfants,
en les traitant si cruellement,
spécialement durant leurs heures de fragilité.
Nous les avons laissés avec des souffrances pour toute leur vie,
Ce n’était pas ton dessein pour eux et pour nous.
Aide-nous s’il-te-plaît à les aider,
Guide-nous, Seigneur. Amen."

La pierre, qui a été conçue à l’origine lors d’une liturgie en la pro-cathédrale de Dublin en 2011, a été choisie comme symbole de ce Congrès. En effet, « la pierre représente la permanence », a expliqué le P. Kevin Doran, Secrétaire général du Congrès : « Elle représente ici la ferme détermination à travailler pour la guérison et le renouveau. »

La cérémonie a été suivie de la messe, présidée par le cardinal Marc Ouellet, l'envoyé spécial de Benoît XVI pour le Congrès, entouré de Mgr Diarmuid Martin, de Mgr Piero Marini président du Comité pontifical pour les congrès eucharistiques internationaux, de Mgr Robert Le Gall, archevêque de Toulouse, du cardinal Thomas Collins, archevêque de Toronto, de Mgr Charles Brown, nonce apostolique en Irlande, et du cardinal Timothy Dolan, archevêque de New York.

En accueillant le cardinal Oue'llet, Mgr Martin a confié aux pèlerins : « Aujourd’hui l’Eglise d’Irlande se réjouit, non par triomphalisme ou par des festivités extérieures" mais "dans le don du Congrès eucharistique qui a été préparé longuement et attentivement”, notamment par “une réflexion sur le grand mystère de notre foi: le sacrifice de la mort et de la résurrection de Jésus, qui donne vie, et qui est présent dans l’Eglise partout où l’Eucharistie est célébrée et adorée."

« Par-dessus tout, a-t-il ajouté, l’Eglise d’Irlande se réjouit dans le don de l’Eucharistie elle-même », c’est-à-dire de « la présence de Jésus Christ parmi nous, notre Sauveur », par son corps « livré pour nous", par son sang "versé pour nous, dans un sacrifice d’amour ».

Le cardinal Ouellet a souligné dans son homélie que les participants du Congrès sont "la famille de Dieu” et qu’ils ont été “appelés par Lui pour écouter sa Parole", pour se souvenir de qui ils sont "à la lumière de l’histoire du salut, et pour répondre à Dieu par la plus grande et la plus sublime des prières du monde: l’Eucharistie."

Il a rappelé que ce rassemblement est « un acte de foi dans l’Eucharistie, le trésor de l’Eglise, qui est essentiel pour sa vie » et pour la communion des croyants, « comme frères et sœur en Christ ».

« L’Eglise tire sa vie de l’Eucharistie, a-t-il poursuivi, elle reçoit sa propre identité par le don du Corps du Christ. En communion avec son Corps, l’Eglise devient ce qu’elle reçoit: elle devient un corps avec Lui dans l’Esprit de l’alliance nouvelle et éternelle. »

“Que notre témoignage d’amour mutuel et de service à nos frères et sœurs soit une humble proclamation de la bonne nouvelle de l’Eucharistie", a conclu le cardinal Ouellet.