L’Europe a besoin d’intellectuels capables de proposer le discours sur Dieu

Discours de Benoît XVI à un groupe d'universitaires réunis à Rome

| 2154 clics

ROME, Lundi 13 Juillet 2009 (ZENIT.org) - L'Eglise en Europe a besoin de l'engagement d'intellectuels capables de reproposer le discours sur Dieu dans les universités, a expliqué Benoît XVI.

Le pape a accordé une audience, le 11 juillet dernier, aux participants à la première rencontre européenne des étudiants universitaires organisée du 6 au 12 juillet dans le cadre des activités de la section université de la commission catéchèses-école-université (CSU) du Conseil des conférences épiscopales d'Europe (CCEE). Une rencontre organisée sur le thème « Nouveaux disciples d'Emmaüs. En chrétiens à l'université ».

« A l'université, la présence chrétienne se fait toujours plus exigeante et en même temps passionnante, parce que la foi est appelée, comme aux siècles derniers, à offrir son service irremplaçable à la connaissance qui, dans la société contemporaine, est le vrai moteur du développement », estime Benoît XVI.

Pour le pape, « c'est de la connaissance, enrichie par l'apport de la foi, que dépend la capacité d'un peuple à savoir regarder l'avenir avec espérance, dépassant les tentations d'une vision purement matérialiste de notre essence et de l'histoire ».

« Travailler pour le développement de la connaissance est la vocation spécifique de l'université - a poursuivi le pape - et demande des qualités morales et spirituelles toujours plus élevées, face à l'étendue et à la complexité du savoir que l'humanité a à sa disposition ».

« La nouvelle synthèse culturelle, qui s'élabore actuellement en Europe et dans le monde globalisé, a besoin de l'apport d'intellectuels capables de reproposer dans les amphithéâtres universitaires le discours sur Dieu, ou mieux, de faire renaître ce désir de l'homme de chercher Dieu - « quaerere Deum » - auquel j'ai fait référence à d'autres occasions », a-t-il ajouté.

« Vous êtes l'avenir de l'Europe », a lancé Benoît XVI à ces jeunes qui assumeront «  dans l'Europe du 3e millénaire des rôles et des fonctions importantes ». En cette fête de saint Benoît, patron de l'Europe, le pape les a invités à être « toujours conscients » de leurs « potentialités » et de leurs « responsabilités ».

Durant ces années universitaires, « vous êtes appelés à investir vos meilleures ressources » pour « consolider vos personnalités et pour contribuer au bien commun ».

« Contribuez, avec vos professeurs, à créer des laboratoires de la foi et de la culture, partageant la fatigue de l'étude et de la recherche avec tous les amis que vous rencontrez à l'université », a insisté le pape. « Aimez vos universités, qui sont des apprentissages de vertus et de service ».

« L'Eglise en Europe compte beaucoup sur votre généreux engagement apostolique, conscient des défis et des difficultés, mais aussi des nombreuses potentialités de l'action pastorale dans le domaine universitaire », a-t-il conclu.