« L’existence du croyant a une composante mystique », explique le pape

Catéchèse du mercredi

| 1994 clics

ROME, Mercredi 8 novembre 2006 (ZENIT.org) – « L’existence du croyant a donc une composante ‘mystique’ : le chrétien s’identifie au Christ et le Christ s’identifie à lui », a fait remarquer le pape en méditant sur la foi dans l’enseignement de saint Paul.



« Paul – la place centrale du Christ » : tel a en effet été le thème de la catéchèse de Benoît XVI lors de l’audience générale de ce mercredi matin, à 10 h 30, place Saint-Pierre, en présence de quelque trente mille fidèles. A l’issue de sa catéchèse en italien, le pape a proposé des synthèses en français, anglais, allemand, espagnol et il a salué différents groupes de visiteurs, en polonais, en slovaque, en slovène et en croate.

« Parmi les éléments essentiels de l’histoire de l’apôtre Paul, sa rencontre avec le Christ sur le chemin de Damas a littéralement révolutionné sa vie », faisait observer le pape en français.

« Le Christ est devenu sa raison d’être et la motivation profonde de tout son travail apostolique », précisait Benoît XVI.

Il interrogeait : « Nous pouvons alors nous demander : comment se produit la rencontre d’un être humain avec le Christ ? En quoi consiste la relation qui en découle ? »

« Paul nous aide tout d’abord, répondait le pape, à comprendre la valeur fondamentale et irremplaçable de la foi. Dans l’épître aux Romains, il écrit : ‘Nous estimons que l’homme devient juste par la foi, indépendamment des actes prescrits par la loi de Moïse’ (3, 28). ‘Être justifiés’ signifie être rendus justes par la grâce de Dieu et entrer en communion avec Lui, afin de pouvoir établir une relation plus authentique avec tous, et cela sur la base d’un pardon total de nos péchés ».

Benoît XVI soulignait également cette « mystique » de saint Paul en disant : « Complétant son discours sur la foi, Paul définit l’identité chrétienne comme un être ‘en Christ’, une participation personnelle du croyant au Christ, jusqu’à se plonger en Lui et à partager sa mort et sa vie. L’existence du croyant a donc une composante ‘mystique’ : le chrétien s’identifie au Christ et le Christ s’identifie à lui ».

Enfin, le pape saluait les visiteurs francophones en disant : « Je salue cordialement les pèlerins francophones présents ce matin, en particulier les lecteurs du magazine ‘Pèlerin’. Puisse l’exemple de Paul vous inviter à demeurer toujours plus ‘dans le Christ’, louant Dieu, qui, par sa seule grâce, a fait de vous ce que vous êtes ».