L'Heure Sainte avec le bienheureux Jean-Paul II

Préparation à  la canonisation du 27 avril 2014

Paray-le-Monial, (Zenit.org) Chapelains du sanctuaire | 1353 clics

Heure Sainte, jeudi 3 octobre2013

Avec Karol Wojtyła, le bienheureux Jean-Paul II, qui sera canonisé le 27 avril 2014

La prière de l'Heure Sainte peut être aussi suivie, jeudi soir, en direct depusi POaray-le-Monial, sur Internet sur le site de Radio Espérance.

Exposition du Saint-Sacrement

Chant (Il est vivant !)

Seigneur Jésus, tu es présent dans ton Eucharistie.

Dans cette hostie nous t’adorons et nous te magnifions.

Toi qui es Dieu, toi qui es roi, tu nous as tout donné.

Tu es le Christ, tu es l’Agneau immolé sur la croix.

Dans ta passion tu as porté chacun de nos péchés.

Ton sang versé nous a lavés et nous a rachetés.

I –Évangile selon saint Marc (14, 32-38)

Ils parviennent à un domaine du nom de Gethsémani, et il dit à ses disciples : « Restez ici tandis que je prierai. » Puis il prend avec lui Pierre, Jacques et Jean, et il commença à ressentir effroi et angoisse. Et il leur dit : « Mon âme est triste à en mourir ; demeurez ici et veillez. » Étant allé un peu plus loin, il tombait à terre, et il priait pour que, s’il était possible, cette heure passât loin de lui. Et il disait : « Abba, Père, tout t’est possible : éloigne de moi cette coupe ; pourtant, pas ce que je veux, mais ce que tu veux ! » Il vient et les trouve en train de dormir ; et il dit à Pierre : « Simon, tu dors ? Tu n’as pas eu la force de veiller une heure ? Veillez et priez pour ne pas entrer en tentation : l’esprit est ardent, mais la chair est faible ».


Méditation

Le signe de contradiction, cardinal Wojtyła

Il ne s’est trouvé personne parmi les disciples pour s’étonner que le Seigneur, après la dernière Cène, se rendit au-delà du torrent du Cédron. Il faisait nuit, mais Jésus avait l’habitude de passer la nuit en prière. De même le fait de prendre avec lui Pierre, Jacques et Jean ne constituait pas une décision insolite. Ne l’avaient-ils pas accompagné sur le mont Thabor ? Néanmoins, les disciples se trouvaient encore sous le coup des événements vécus au Cénacle. Ils avaient encore présentes dans la mémoire les paroles prononcées par le Maître durant la Cène : « Ceci est mon Corps, qui va être donné pour vous. Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang qui va être versé pour vous ». L’ambiance particulièrement recueillie de cette soirée n’était pas exempte d’une certaine inquiétude. Sur ces entrefaites, le Maître avait déclaré : « L’un de vous me trahira », et Judas, qui portait une bourse, quitta le Cénacle. Le Maître se tourna vers Pierre pour lui dire : « Cette nuit même, tu m’auras renié trois fois ».

Prière

Seigneur Jésus, nous t’adorons dans ton humiliation extrême au Jardin de l’Agonie. Garde-nous de l’orgueil ou de la routine face à ce mystère d’abaissement que tu as voulu vivre pour nous sauver et nous réconcilier avec ton Père et notre Père. Accepte l’hommage de notre très imparfaite reconnaissance. Toi qui vis et règne...

Temps de silence

Chant (Il est vivant !)

R/ Ô Dieu saint, Ô Dieu fort, Ô Dieu immortel, aie pitié de nous.

Nous n’avons porté ni le poids du jour ni la brûlure du soleil.

À la onzième heure, nous venons à toi.

Sauve-nous, prends pitié de nous.

II – Évangile selon saintMatthieu (26, 42-44)

À nouveau, pour la deuxième fois, il s’en alla prier : « Mon Père, dit-il, si cette coupe ne peut passer sans que je la boive, que ta volonté soit faite ! » Puis il vint et les trouva à nouveau en train de dormir ; car leurs yeux étaient appesantis. Il les laissa et s’en alla de nouveau prier une troisième fois, répétant les mêmes paroles.

Méditation

Le signe de contradiction, cardinal Wojtyła

La véritable étendue de la Passion vécue au Jardin des Oliviers restera à jamais ignorée, même des disciples qui se sont d’ailleurs assoupis. C’est une Passion intérieure, une souffrance spirituelle, impossible à comparer avec quelque souffrance humaine, serait-elle vécue par un saint. Nous devons avoir devant les yeux tout le mystère du Fils, vrai Homme, pour être capable de nous faire une petite idée de l’étendue de ses souffrances, sous la sobriété des mots apportés par les Évangélistes : « Père, s’il est possible, que cette coupe passe loin de moi ».

Prière

Seigneur Jésus, si souvent encore nous te délaissons ou nous nous endormons alors que tant de membres de ton Corps mystique sont à l’agonie, physique, psychologique ou spirituelle. Accepte l’hommage de notre faible compassion que nous essayons pauvrement de vivre avec Toi et pour Toi, dans ce temps de l’Heure Sainte. Toi qui vis et règne...

Temps de silence

Chant (Il est vivant !)

R/ Ô Dieu saint, Ô Dieu fort, Ô Dieu immortel, aie pitié de nous.

Nous avons péché contre le ciel et contre toi,

Et comme le prodigue nous te supplions,

En ton pardon, accueille-nous.

III – Évangile selon saintLuc (22, 43-46)

Alors lui apparut, venant du ciel, un ange qui le réconfortait. Entré en agonie, il priait de façon plus instante, et sa sueur devint comme de grosses gouttes de sang qui tombaient à terre. Se relevant de sa prière, il vint vers les disciples qu’il trouva endormis de tristesse, et il leur dit : « Qu’avez-vous à dormir ? Relevez-vous et priez, pour ne pas entrer en tentation ».

Méditation

Le signe de contradiction, cardinal Wojtyła

Gethsémani est le lieu où Jésus a connu une immense solitude, une solitude totale, absolue, face à sa Passion. Ce n’était pas encore la Passion sanglante, mais déjà un avant-goût, bien que l’Apôtre ait relevé un détail significatif : du sang suintant du front du Christ... Nous devons avoir devant les yeux tout le mystère de l’Homme qui est le vrai Dieu, pour comprendre partiellement le sens des paroles de saint Paul : « Lui qui n’a pas épargné son propre Fils, mais l’a livré pour nous tous ». « Celui qui n’avait pas connu le péché, il l’a fait péché pour nous. » Nous devons laisser Jésus dans sa solitude, suant le sang aux tempes. Souvenons-nous seulement qu’après avoir prié, il a dit : « Veillez et priez pour ne pas entrer en tentation ».

Prière

Avec sainte Marguerite-Marie

Jésus-Christ, mon Seigneur et mon Dieu... je m’unis à cette offrande divine que vous faites à votre Père ; et je vous consacre tout mon être, vous priant de détruire en moi le péché et de ne pas permettre que je sois séparée de vous éternellement.

Temps de silence

Chant (Il est vivant !)

R/ Ô Dieu saint, Ô Dieu fort, Ô Dieu immortel, aie pitié de nous.

Qui nous rendra la beauté du premier jour

Où tu nous façonnas à ton image ?

Toi le créateur de l’Église, sauve-nous.

Tantum ergo – Bénédiction du Saint-Sacrement

Louanges divines – Salve Regina

---------------------------------------------

Les méditations sont tirées de trois livres :

La vie dans la Seigneurie du Christ, Raniero Cantalamessa, Éditions du Cerf 1990, § 7 et 8

L’agonie de Jésus au Jardin des Oliviers, Heure Sainte, Padre Pio,Téqui 2008

Le signe de contradiction, Cardinal Karol Wojtyła, 1976

Les chants sint tirés du carnet Il est vivant ! AVM Éditions de l’Emmanuel