L'histoire de Daniele, le "petit pape"

Déguisé en pape et béni par le vrai pape

Rome, (Zenit.org) Luca Marcolivio | 894 clics

Les photos du « petit pape », Daniele, un petit garçon de 19 mois, déguisé en pape, ont fait récemment le tour du monde : d'abord en promenade avec sa maman sous la colonnade de Saint-Pierre, puis béni par le pape François au milieu de la foule de l'audience générale, Daniele a défrayé deux fois la chronique.

Fier dans son beau costume de pape ajusté à sa petite taille, Daniele avait déjà fait parler de lui après que des touristes l'aient photographié alors qu'il trottinait près de sa maman sur la place de la basilique vaticane. A tel point que certains parlaient avec humour de « trois papes ».

Quelques jours plus tard, le 26 février, au cours de l'audience générale du mercredi, Daniele est à nouveau réapparu sur les écrans lorsqu'un officier de sécurité l'a porté au pape afin qu'il le bénisse, au milieu de la foule place Saint-Pierre.

Le petit pape – pleurant de surprise d'avoir été subitement porté ! – dans les bras du vrai pape : une curiosité qui n'a pas manqué d'amuser les spectateurs.

Loin d'être un fruit du prêt à porter carnavalesque, le déguisement de Daniele a été conçu de façon artisanale : l'idée est venu lors des vacances de Noël, alors que le petit Daniele De Sanctis séjournait en Toscane chez ses grands-parents paternels, avec ses parents Paola et Silvano.

Lors d'une petite toilette, après avoir lavé et essuyé les mains de son fils, Paola lui mit pour rire la serviette blanche sur les épaules. Daniele a alors écarté les bras en référence à Batman, mais la grand-mère, elle, y vit la soutane blanche du pape : « pourquoi ne le déguiseriez-vous pas en pape pour le carnaval ? », a-t-il proposé à son fils et à sa belle-fille.

Le concept est adopté et deux mois plus tard, voici Daniele déguisé en pape, avec un costume cousu par sa grand-mère dans un tissu offert par le curé de Sainte-Marie-des-Grâces-aux-Fornaci, la paroisse de l'enfant, à deux pas de la place Saint-Pierre. La croix pectorale a quant à elle été achetée dans un magasin de souvenirs près de la basilique vaticane.

« Vraiment, je ne m'imaginais pas que la photo de mon fils vêtu en pape ferait le tour du monde », confie Paola De Sanctis à Zenit : « de nombreux passants nous ont arrêtés en demandant d'être pris en photo avec lui ».

« Si une mode devait naître, je serais contente... Je n'ai pas le brevet, ni l'exclusivité de ce déguisement ! », ajoute-t-elle. D'ailleurs, le 26 février place saint-Pierre, de nombreux enfants étaient déguisés en gardes suisses… les prémisses d'un carnaval à la mode du Vatican ?

Traduction d'Anne Kurian