"L'homme, point de départ de tout développement durable", défi lancé par le Saint-Siège

Intervention de Mgr Martino à l'ONU

| 368 clics

CITE DU VATICAN, Jeudi 10 octobre 2002 (ZENIT.org) - Placer l'homme au point de départ de tout développement durable, c'est le défi que le Saint-Siège propose à nouveau à la communauté internationale.



Mgr Renato Martino, représentant du Saint-Siège à l'ONU est en effet intervenu dans ce sens à New York, lors de la 57e Session de l'assemblée générale sur le développement durable et les droits des personnes handicapées.

"Mettre l'homme au centre" fait en effet partie, rappelait Mgr Martino qui y a participé, des engagements pris au récent sommet de Johannesburg. C'est, disait-il, la "clef" de toute politique de développement durable.

Mgr Martino invitait la communauté internationale à affronter avec courage les situations qui déterminent la marginalisation d'une si grande partie de l'humanité en identifiant les défis du chantier mondial de la solidarité: éradiquer la pauvreté, promouvoir l'intégration sociale, défendre les droits et les libertés fondamentales, et éliminer les causes de "l'insécurité" dans la vie des personnes.

Pour ce qui concerne la famille, "cellule de base de la société", Mgr Martino rappelait l'engagement du conseil pontifical de la Famille, et l'importance des efforts pour mettre en valeur le rôle des parents et de l'institution familiale, particulièrement visés par les changements sociaux.

Pour ce qui est des personnes porteuses d'un handicap, 27 ans après la "Déclaration sur les droits du handicap", Mgr Martino rappelait, en citant Jean-Paul II, l'exigence de garantir la pleine dignité des personnes handicapées.

Le Saint-Siège a rappelé aussi son engagement au service d'un "avenir meilleur", fondé sur la "reconnaissance de la dignité humaine".