L’implication des parents fait baisser le nombre des avortements

Les preuves d’une nouvelle recherche aux États-Unis

| 1684 clics

ROME, Mardi 5 avril 2011 (ZENIT.org) - Une nouvelle étude montre que les avortements ont baissé de 15% aux États-Unis grâce au support de lois qui demandent une implication des parents avant que les enfants mineurs n'optent pour cette possibilité.



Réagissant à une étude conduite par un ancien chercheur de l'Institut « Marriage and Religion Researc Institute », le « Family Research Council » souligne que cette recherche met en nette évidence le fait que « les restrictions au financement de l'avortement, les lois sur l'implication des parents et celles sur un consensus informé, entrainent une baisse concrète du pourcentage des avortements ».

Tony Perkins, le président du conseil, affirme que, dans presque tous les cas, « c'est un parent et non un employé gouvernemental ou une institution, à avoir le plus à cœur le bien être de la jeune fille ». C'est pourquoi, a t-il ajouté « nous soutenons avec force les lois qui réaffirment le rôle unique des parents comme 'preneurs de décision' dans la vie de leurs enfants ».

« Les autorités politiques peuvent parler de réduction des taux d'avortements » a-t-il conclu, « mais si elles veulent vraiment l'obtenir elles doivent soutenir la législation qui engage les parents et retirer les financements à des organisations comme Planned Parenthood qui pratiquent ou encouragent les avortements ».

L'étude est accessible sur http://downloads.frc.org/EF/EF11C45.pdf