L’importance de l’adoration eucharistique pour les jeunes

Par Mgr Perrier, évêque de Tarbes-Lourdes

| 1560 clics

ROME, Jeudi 6 octobre 2005 (ZENIT.org) – L’importance de l’adoration eucharistique pour les jeunes a été soulignée, jeudi matin, lors de la 6e assemblée générale du synode par Mgr Jacques Perrier, évêque de Tarbes-Lourdes.



L’adoration eucharistique est abordée par l’Instrument de travail des évêques aux paragraphes 41, 66, 67 et 75.

Il faisait remarquer : « Nous observons, dans nos pays, que l’adoration eucharistique est très prisée par les jeunes générations de catholiques. Pour ces jeunes générations, elle n’est pas une redécouverte. Elle est une pure et simple découverte ».

Mgr Perrier ajoutait quatre séries de remarques : « Comment la vogue de l’adoration eucharistique chez les jeunes s’explique-t-elle?, interrogeait-il. Parce que ces générations ne peuvent pas vivre sans images. En regardant l’Hostie, certes, nous ne voyons le Christ, ni dans sa divinité ni dans son humanité mais nous fixons nos yeux sur le signe le plus direct de sa présence réelle ».

Il se demandait encore : « Quel est l’immense avantage de l’adoration eucharistique? », avant de répondre : « C'est de faire échapper la prière chrétienne au piège de l’introspection. L’adoration eucharistique se vit comme un face à face ».

Il signalait les éventuels « dangers » de cette prière dans certaines conditions: « L’adoration eucharistique risque d'être vécue sous un mode individualiste et peu ecclésial. Deuxième danger: l’absence de paroles. Car les jeunes ont besoin d’entendre exprimer et d’exprimer eux-mêmes la foi. Troisième danger: négliger les autres modes de la présence, réels quoique différents, du Christ ressuscité ».

Enfin, Mgr Perrier soulignait que « l’adoration eucharistique peut conduire, et reconduire, à l’action eucharistique ».