L’importance de l’unité des chrétiens pour un monde plus "solidaire"

La religion, force pour bâtir la paix

| 1188 clics

CITE DU VATICAN, Lundi 12 janvier 2004 (ZENIT.org) – Dans son discours au Corps diplomatique accrédité près le Saint-Siège, Jean-Paul II a insisté sur le rôle de la religion comme force pour bâtir la paix, et sur l’importance de l’unité des chrétiens pour un monde plus "solidaire".



"Même si je vais parler ici au nom de l'Eglise catholique, disait le pape, je sais que les différentes confessions chrétiennes et les fidèles d'autres religions se considèrent comme les témoins d'un Dieu de justice et de paix".

"Quand on croit que toute personne humaine a reçu du Créateur une dignité unique, que chacun de nous est sujet de droits et de libertés inaliénables, que servir l'autre c'est grandir en humanité, on peut aisément comprendre le capital que représentent les communautés de croyants dans l'édification d'un monde pacifié et pacifique", précisait Jean-Paul II.

Il affirmait cette espérance: "Partout où la paix est en cause, il y a des chrétiens pour attester en paroles et en actes que la paix est possible. Tel est le sens, vous le savez bien, des interventions du Saint-Siège dans les débats internationaux".

Pour cela, le pape, en appelle à l’unité des chrétiens en disant: "Vous le savez, l'engagement œcuménique est une des attentions de mon pontificat. En effet, je suis convaincu que si les chrétiens étaient capables de surmonter leurs divisions le monde serait plus solidaire".

Il insiste: "Tous ensemble, nous pouvons contribuer efficacement au respect de la vie, à la sauvegarde de la dignité de la personne humaine et de ses droits inaliénables, à la justice sociale et à la préservation de l'environnement. On ne mesure pas assez l'influence pacificatrice que des chrétiens unis pourraient avoir au sein de leur propre communauté comme au sein de la société civile. Si je dis cela, c'est non seulement pour rappeler à tous ceux qui se réclament du Christ l'impérieuse nécessité de prendre résolument le chemin qui mène à l'unité telle que le Christ la veut, mais aussi pour indiquer aux responsables des sociétés les ressources qu'ils sont susceptibles de puiser dans le patrimoine chrétien, comme auprès de ceux qui en vivent. Dans ce domaine, un exemple concret peut être cité: l'éducation à la paix. A la lumière de la Raison et de la Foi, l'Eglise propose une pédagogie de la paix, afin de préparer des temps meilleurs ».