“L'imposture du New Age” par Gérard Leclerc

Une sérieuse formation théologique et un discernement spirituel

| 1012 clics

CITE DU VATICAN, Lundi 3 février 2003 (ZENIT.org) – “Il faut soi-même avoir une sérieuse formation théologique et faire preuve de discernement spirituel pour ne pas se laisser prendre”, avertit Gérard Leclerc, dans un article intitulé “ L'imposture du new age”, à paraître dans le prochain numéro de “France Catholique”, le 7 février (cf. www.France-catholique.fr).



“L'imposture du new age”

Voilà cinq ans qu'un document était en préparation au Vatican pour signaler aux catholiques les équivoques gravissimes de ce qu'on appelle généralement le new age. Dans quelques jours, les lecteurs français auront donc à leur disposition un texte argumenté qui devrait rendre service à beaucoup d'esprits souvent désemparés. En effet, l'attention du Saint-Siège a été particulièrement éveillée par le fait assez massif que ce sont souvent des personnes d'origine chrétienne qui sont attirées par la propagande et les réseaux de cette mouvance gnostique aux multiples ramifications. Certes, ce sont d'abord les plus fragilisées par les épreuves de la vie qui sont les plus perméables à cette influence. Mais celle-ci prend prétexte du souci spirituel de chacun et de certaines références à la culture du christianisme pour brouiller les frontières et faire passer ses thématiques particulières à l'enseigne de la foi.

Une documentation abondante permettrait d'illustrer cette entreprise insidieuse. Elle est souvent marquée par la bonne volonté indéniable de certains de ses initiateurs qui croient bien faire, ayant été eux-mêmes en proie à des crises intérieures qu'ils ont surmontées par une “expérience spirituelle“ qu'il leur importe de faire partager de proche en proche.

C'est pourquoi il faut soi-même avoir une sérieuse formation théologique et faire preuve de discernement spirituel pour ne pas se laisser prendre à tout un langage spécieux et à des formules qui ont une apparence chrétienne mais cachent en fait de redoutables dérives. Il arrive même - nous en avons les preuves sous les yeux - que certains noms de personnalités ou même de théologiens catholiques soient utilisés dans le cadre d'enseignements pourtant en contradiction foncière avec toute pensée chrétienne authentique.

Nous espérons que les personnes en cause ont été soit abusées, soit utilisées à leur insu. Dans certains cas, nous ne pouvons en être tout à fait sûrs, tant on a joué avec l'équivoque dans des milieux se réclamant du dialogue interreligieux.

Déjà, l'an dernier, les conférences du père Joseph-Marie Verlinde à Notre-Dame de Paris avaient contribué à une prise de conscience devenue urgente des méfaits de la propagande new age. L'intervention romaine devrait constituer un signal d'alarme pour ceux et celles qui, sous prétexte d'ouverture et de dialogue, n'ont pas encore compris à quel point ces chemins parfois séduisants conduisaient purement et simplement à l'apostasie. La mystique chrétienne est ancrée dans un dialogue où le Dieu trinitaire est notre interlocuteur tandis que la fausse mystique du new age consiste, sous prétexte d'une découverte intérieure, à un renfermement sur soi qui correspond au pire autisme spirituel.

Gérard LECLERC

Voici un extrait du sommaire du numéro 2868 de France Catholique (à paraître le 7 février 2003 et disponible sur internet dès le 5 février:
www.France-catholique.fr.
-actualité

ISRAEL, Sharon II, Yves La Marck
AFRIQUE, Congo : „Silence, on tue”, Gabriel Rony
INSTITUTIONS, Vers le bipartisme, Alice Tulle
DISPARITION, Le père Werenfried, Laurent Stemler

-dossier, ETHIQUE ET SCIENCE

Le rôle du Comité consultatif d’éthique, Jean-Pierre Changeux/Samuel Pruvot
Bon et mauvais clonage ? Sadek Beloucif
Le rôle des chrétiens ?, Tugdual Derville
Neurologie contre métaphysique, Gérard Leclerc
Menaces sur l’embryon, Henri Bléhaut/Michel Emmanuel

-esprit

EN MEMOIRE DES JOURS, Question de regard, Robert Masson
ŒCUMENISME, L’unité des chrétiens, Patrick de Laubier
ROSAIRE, Juste quelques mots sur l’Ave, Daniel-Ange

-magazine

PHILOSOPHIE, Jean-Louis Chrétien et saint Augustin, Damien Le Guay