L'influence mortifère des sorciers

Le témoignage chrétien source de vie

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 663 clics

Le martyrologe fait aujourd'hui mémoire de saint Denys Sebuggwawo, jeune martyr en Ouganda (†1886).

La sorcellerie, les abandons d’enfants et les sacrifices humains ont encore cours en Ouganda, lorsque les Pères Blancs y apportent l’Evangile en 1879. Pourtant, le roi Mtesa les autorise à s’installer. Mais à sa mort, en 1884, son fils, Mwanga, d’abord favorable à la foi chrétienne, se laisse gagner par l’influence des sorciers.

En novembre 1885, il fait décapiter son majordome, un Chrétien qui lui reproche sa conduite immorale. La persécution qui s’ensuit fera quelque 200 martyrs, catholiques et protestants, de 1885 à 1887.

C’est au cours de cette persécution, le 25 mai 1886, que le roi Mwanga tue de sa main le jeune Denys Sebuggwawo, âgé de16 ans, alors qu’il enseigne le catéchisme au fils de son conseiller personnel.

Quatre ans plus tard, le nombre des Chrétiens était passé dans le pays de quelques centaines au nombre de 12.000. Au calendrier général, les martyrs de l’Ouganda sont fêtés ensemble le 3 juin.