L’Inter, le club de football milanais à l’audience générale

L’importance des « valeurs morales » du sport

| 1516 clics

ROME, Mercredi 7 mai 2008 (ZENIT.org) - Benoît XVI affirme l'importance des « valeurs morales » du sport.

Le pape a salué, à l'issue de l'audience du mercredi « les dirigeants et les footballeurs de l'Inter, à l'occasion du 100e anniversaire de sa fondation ».

« Je saisis l'occasion, ajoutait le pape, pour souligner encore une fois l'importance des valeurs morales du sport dans l'éducation des nouvelles générations ».

Le pape a déjà saisi différentes occasions pour encourager ces valeurs dans le football.

Certes, c'est sous son pontificat qu'a vu le jour la « Clericus Cup ». Mais auparavant déjà, en tant qu'archevêque de Munich, il encourageait le « Bayern ».

Le 21 septembre 2005, il encourageait déjà la pratique du football, « dans le respect des règles », en tant qu'il constitue un « instrument éducatif et un véhicule d'importantes valeurs humaines et spirituelles ».

En 2005, il avait reçu, à l'occasion d'une audience générale également, Franz Beckenbauer, alors président du comité d'organisation du Mondial 2006. Franz Beckenbauer avait remis au pape le fanion de ce Mondial. Et Benoît XVI lui avait souhaité « bonne chance pour le Mondial en Allemagne », confiant qu'il allait « suivre des matchs à la télévision » (cf. Zenit du 26 octobre 2005).

Le 5 février 2007, il avait condamné la violence dans le monde du football, après la mort d'un officier de police à l'issue d'un match.

Lors de l'audience du mercredi 9 janvier 2008 le pape a souligné que le football peut être un « instrument d'éducation aux valeurs ».

Des joueurs de football de 162 équipes appartenant à la « série D » italienne étaient venus remettre à l'évêque de Rome le fruit d'une collecte en faveur du Bangladesh, à propos duquel le pape avait rappelé devant le Corps diplomatique, les ravages faits en 2007 par les inondations.

Le pape les a salués en exprimant - en italien - le vœu que le football devienne « toujours davantage un instrument d'éducation aux valeurs de l'honnêteté, de la solidarité et de la fraternité, spécialement dans les jeunes générations ».

Anita S. Bourdin