L'oeuvre du P. Teihard de Chardin, s.j., rencontre à Rome

Salutation de Benoît XVI après l'angélus

| 1538 clics

ROME, mardi 13 novembre 2012 (Zenit.org) – Benoît XVI a salué les participants d’un congrès sur Teihard de Chardin (1881-1955), lors de l’angélus du dimanche 11 novembre.

Après l’angélus, place Saint-Pierre, le pape a en effet dit en italien : « Je suis heureux de saluer les participants du congrès sur le P. Teilhard de Chardin, qui s’est tenu ces jours-ci à la Grégorienne ».

Ce congrès a en effet eu lieu à l’université pontificale grégorienne, les vendredi 9 et samedi 10 novembre, sous la présidence du cardinal français Paul Poupard, président émérite du Conseil pontifical de la Culture.

Jésuite, le P. Teihard de Chardin, était en quelque sorte un génie universel : géologue, théologien, paléontologue et philosophe.

Radio Vatican le salue comme « l’une des figures les plus riches du catholicisme au XXème siècle ».

Pour les organisateurs de ce colloque, plus de 50 ans après sa mort, la pensée du père Pierre Teilhard de Chardin mérite d’être explorée notamment parce qu’elle propose « une vision originale de l’homme et de Dieu, de plus en plus pertinente face à la mondialisation qui impose une nouvelle manière de vivre ensemble ».

Il s’est aussi agi, dans el sillage de l’Année de la foi et de l’anniversaire du Concile, de « mettre en évidence l’influence des intuitions du père Teilhard de Chardin sur les conclusions du Concile Vatican II ».