L'option « verte » de Benoît XVI, grâce à Renault et Gruau

Deux « Kangoo » électriques arrivent à Castelgandolfo

| 1259 clics

A. Bourdin                                         

ROME, jeudi 6 septembre 2012 (ZENIT.org) –  Le groupe automobile français "Renault" a répondu au souci du pape Benoît XVI pour la préservation de la création : elle vient de lui offrir deux "Kangoo" électriques réalisées, pour répondre besoins spécifiques du pape, avec le carrossier français "Gruau".

Les voitures ont été remises à Benoît XVI hier, mercredi 5 septembre, à Castelgandolfo, par M. Carlos Ghosn, PDG de Renault et par M. Patrick Gruau, PDG de Gruau,à l’arrivée de Benoît XVI à sa résidence d'été, après l'audience générale en la salle Paul VI du Vatican.

L’initiative a été présentée à Rome, au siège de Radio Vatican ce 6 septembre, en présence du directeur de la salle de presse du Saint-Siège, le P. Federico Lombardi, M. Jacques Bousquet, président de Renault en Italie et de M. Livio Gallo, directeur du département des infrastructures et des réseau de l’entreprise d’électricité italienne « Enel ».

Le constructeur français a ainsi offert deux voitures « 100% électriques, non polluantes et silencieuses ».

La « papamobile » à la française est une « Kangoo blanche maxi Z.E. », qui porte le blason pontifical sur les portières avant et la plaque d'immatriculation SCV1 (Etats de la Cité du Vatican 1), typique des voitures du pape. Elle dispose de marchepieds escamotables blancs soulignés de jaune – aux couleurs du Vatican. Elle est longue de 4,6 m et large de 1,8 m et équipée d'un moteur électrique de 44 kW (60 ch), et d’une batterie au lithium-ion, qui lui offre une autonomie moyenne de 170 km.

L'autre Kangoo est bleue et porte l’inscription « Gendarmeria Vaticana » : les flancs sont soulignés d’une bande jaune et blanc également (immatriculée SCV 01065).

Ces versions du modèle Kango sont « adaptées et exclusives » : elles disposent de 4 places dont 2 sièges arrières individuels et particulièrement confortables. Elles intègrent également des solutions spécifiques : toit ouvrant, vitres latérales arrière amovibles, portes latérales arrière battantes antagonistes et marchepieds électriques escamotables pour faciliter l’accès à bord.

C’est le carrossier français Gruau, installé à Saint-Berthevin en Mayenne, qui a conçu et aménagé en partenariat avec Renault, ces deux véhicules pontificaux: M. Patrick Gruau avait fait le déplacement à Castelgandolfo pour la remise des véhicules et il a salué le pape à cetet occasion. 

Benoît XVI a essayé la voiture blanche, s'asseyant dans l’un des deux sièges arrière.

« Ce  projet, resté confidentiel pendant près de 2 ans, a abouti à la réalisation de 2 véhicules électriques offrant des fonctionnalités identiques et uniques répondant au souhait du Pape de rouler plus propre dans un véhicule confortable et fonctionnel », précise un communiqué du groupe Gruau.

On peut voir la video de la remise de la voiture à cette adresse :

http://www.mabq.it/scambio/renault/Presentazione_auto_elettrica_al_Santo_Padre.zip

Et les photos des deux véhicules dans le magnifique décor des jardins de Castelgandolfo sont visibles en cliquant sur ce lien :

http://www.mabq.it/scambio/renault/renault_6_settembre.rar

La Kangoo blanche n'est pas blindée, mais elle dispose d'un toit ouvrant qui permet au pape de se tenir debout pour saluer la foule, place Saint-Pierre avant les audiences ou les célébrations.

Le pape pourra l’utiliser à l'intérieur de la Cité du Vatican et à Castelgandolfo, a expliqué le P. Federico Lombardi, mais elle ne servira pas  lors des voyages à l'étranger.

Ce cadeau met en évidence aussi, a-t-il ajouté, combien le pape est attaché à un « projet de promotion » d'un type d'énergie propre.

Le Vatican qui se met à l’heure écologique – on se souvient de l’installation de panneaux photovoltaïques sur le toit de la Salle Paul VI – a mis à la disposition des véhicules électriques du Vatican et de Castelgandolfo 8 bornes pour recharger les batteries.