L'un des 120 martyrs de Chine canonisés en l'an 2000

Baptisé à plus de 40 ans, martyr

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 516 clics

Le martyrologe romain fait mémoire, le 12 mars, entre autres, d'un saint chinois canonisé par Jean-Paul II au cours deu grand jubilé de l'an 2000: Joseph Zhong Dapeng, laïc et martyr (†1815).

Catéchiste chinois, il était né en 1754 dans une famille païenne de Tou Yun-Fou, dans la province de Kouy-Tchéou.

Mais ce n'est qu'à l'âge de 40 ans qu'il décida de quitter sa région natale pour s'établir dans la grande métropole de Kouy-Yang, pour y faire du commerce.

Et en 1798, il se rendit auprès du P. Matthias Lo, à Long-Pin, pour se faire instruire dans la foi. Il reçut le baptême en 1800 et devint, à son retour à Kouy-Tchéou, une cheville ouvrière de la mission.

Or, la persécution se déchaîna contre les Chrétiens. Joseph passa tout d'abord à travers les mailles du filet et il réussit à s'éloigner de la capitale.

Mais un cousin avide le dénonça en 1814 et révéla sa cachette aux soldats. Joseph fut jeté en prison et étranglé le 12 mars 1815.

Il fait partie des 120 martyrs de Chine canonisés par Jean-Paul II, le 1er octobre 2000, à Rome: "Les témoignages qui nous sont parvenus laissent entrevoir chez eux un état d'âme empreint d'une profonde sérénité et joie", a fait observer le bienheureux pape polonais.